Des millions d’Américains n’entrent toujours pas sur le marché du travail malgré des offres d’emploi record

Les offres d’emploi ont atteint un niveau record, mais seul un petit nombre de personnes réintègrent le marché du travail.

Les États-Unis ont créé 850 000 nouveaux emplois en juin, signe de bonne santé pour une économie de reprise. Pourtant, la part de la population active stagne depuis un an.

En juin, le soi-disant taux de participation au marché du travail était stable à 61,6 %, le même qu’en octobre dernier. Une personne est considérée comme faisant partie de la population active si elle a un emploi ou en cherche un.

Le pourcentage de personnes hispaniques ou latinos dans la population active était le plus élevé parmi tous les groupes à 65,5%. Les Américains d’origine asiatique n’étaient pas loin derrière à 63,2 %.

Le nombre de Noirs entrant sur le marché du travail a encore augmenté en juin et a dépassé le taux de participation des Blancs pour la première fois depuis 1972. Leur taux de participation était de 61,6 % contre 61,3 % pour les Blancs.

La taille de la main-d’œuvre a diminué au début de la pandémie et a été d’environ 3 % inférieure à la moyenne. À un moment donné, le taux d’activité est tombé à son plus bas niveau en 47 ans.

Avec la fin des allocations de chômage fédérales en septembre et la réouverture d’un plus grand nombre d’entreprises et d’écoles, certains économistes s’attendent à ce qu’un groupe plus important de personnes retourne au travail dans les prochains mois.

Cependant, cela peut prendre un an ou deux avant que la taille de la population active ne revienne à son pic d’avant la pandémie.

Les indices boursiers américains ont battu vendredi des records de clôture, avec le Dow Jones Industrial Average DJIA,
+0.44%,
l’indice S&P 500 SPX,
+0.75%
et le Nasdaq Composite Index COMP,
+0.81%
tout avance avant le long week-end férié du 4 juillet.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*