Opinion : Pourquoi les entreprises dignes de confiance de haute qualité ont battu le S&P 500 de 30 % à 50 %

La confiance est l’un des atouts les plus précieux qu’une entreprise puisse cultiver. Au sein d’une organisation, la confiance s’infiltre dans la culture. En dehors d’une organisation, cela se traduit par la fidélité. Des actionnaires de qualité (QS) qui valorisent la confiance à long terme entre toutes les parties prenantes – employés, clients et actionnaires – maintiennent ce point de vue dans leur pratique d’investissement.

L’initiative Trust Across America (TAA) a identifié les sociétés ouvertes américaines les plus dignes de confiance à l’aide d’indicateurs objectifs et quantitatifs, notamment la prudence comptable et la stabilité financière, ainsi qu’un écran secondaire de critères plus subjectifs tels que les avis des employés et les reportages.

Les entreprises considérées comme dignes de confiance ont également tendance à être bien notées dans les classements de la qualité des actionnaires produits par la Quality Shareholders Initiative (QSI), que je dirige, ainsi que par la base de données exclusive d’EQX, que j’utilise pour recouper les données QSI.

L’évaluation du TAA sur le S&P 500 SPX,
+0.75%
en 2020 ont identifié 51 entreprises, dont 49 sont également incluses dans le classement QSI. En comparant les deux, plus d’un quart des principales sociétés TAA se situent dans le décile supérieur du QSI ; les deux tiers sont dans le quart supérieur et tous sauf deux (92 %) sont dans la moitié supérieure.

Notamment, le top 10 TAA et le top 25 QSI ont surperformé le S&P 500 de 30 % et 50 %, respectivement, au cours des dernières périodes de cinq ans. Voici un échantillon d’entreprises qui obtiennent un score élevé à la fois en termes de confiance et de qualité :

Texas Instruments TXN,
+0.72%
réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires en vendant des puces informatiques et compte parmi les plus grands fabricants mondiaux de semi-conducteurs. Fondée par un groupe d’ingénieurs électriciens en 1951, l’entreprise revendique une culture d’innovation intelligente. Son activité est protégée par quatre « douves » protectrices dont : la compétence industrielle et technologique grâce à ses salariés ; un large portefeuille de puces de traitement pour répondre à un large éventail de besoins des clients ; la portée de ses canaux de marché grâce aux deux, ainsi que sa diversité et sa longévité.

Pour les investisseurs, cela s’ajoute à une recette gagnante, en particulier lorsqu’elle est combinée avec la stratégie de gestion du capital de Texas Instruments, qui consiste à maximiser la croissance à long terme du cash-flow libre par action et à allouer ce capital conformément au playbook QS qui privilégie les réinvestissements judicieux, les acquisitions disciplinées, les rachats d’actions à bas prix et les dividendes des actionnaires. Parmi les QS notables de la société, citons : Alliance Bernstein, Bessemer Group, Capital World Investors, State Farm Mutual et T. Rowe Price Group.

Un autre titre sur cette liste, Ecolab ECL,
+0.77%,
est un leader mondial du traitement de l’eau. Fondée en 1923 sous le nom de Laboratoire d’économie, ses perspectives à long terme se reflètent dans la longévité de la haute direction : l’entreprise n’a eu que sept PDG en près de 100 ans d’existence.

Ces PDG ont inculqué une culture du service client, un souci constant d’aider les clients à résoudre leurs problèmes et à atteindre leurs objectifs. Une organisation apprenante, une telle culture de la performance imprègne l’entreprise de la production à la vente, car les employés s’engagent dans l’objectif à long terme d’être indispensables aux clients. La direction récompense cette conviction des employés par des incitations à long terme et un degré élevé d’autonomie. Les QS d’Ecolab comprennent : Cantillon Capital, Clearbridge Investments, Franklin Resources et la Fondation Gates.

Enfin, considérons Ball Corporation BLL,
-0,68 %,
le plus grand fabricant mondial de contenants recyclables. Fondée à la fin des années 1800 par deux frères entrepreneurs qui prévoyaient que le brevet des pots Mason était sur le point d’expirer et ont construit une installation de soufflage de verre pour fabriquer de tels pots.

Ball reste caractérisé par une culture de la famille, de l’innovation et du respect des ressources naturelles. Par exemple, Ball a prévu le besoin écologique et commercial de s’éloigner des contenants en PET et en verre, à la fois coûteux à recycler et nuisibles à l’environnement, et vers un aluminium respectueux de l’environnement et rentable. L’entreprise adopte une valeur ajoutée économique (EVA) pour s’assurer que chaque dollar est bien dépensé, une rémunération incitative à long terme des employés pour récompenser une croissance durable à long terme et un esprit de liberté entrepreneuriale. Les QS incluent : Chilton Investment Co. ; T. Rowe Price ; Wellington Management Group et Winslow Capital Management.

Alors que certains investisseurs se concentrent uniquement sur le résultat net et d’autres uniquement sur les signaux de la vertu d’entreprise, les QS sont holistiques, compte tenu de la relation inhérente entre la confiance et la valeur à long terme. Aussi nébuleuse que puisse paraître la notion de confiance dans la culture d’entreprise, c’est une valeur à la fois rentable et éthique à sonder.

Lawrence A. Cunningham est professeur à l’Université George Washington, fondateur du Quality Shareholders Group et éditeur, depuis 1997, de The Essays of Warren Buffett : Lessons for Corporate America. Pour des mises à jour sur ses recherches sur les actionnaires de qualité, inscrivez-vous ici.

Suite: Mémo aux chefs d’entreprise : livrer pour les actionnaires ou faire face aux conséquences

A lire aussi : Les investisseurs en actions de Meme ramènent AMC et d’autres sociétés en difficulté à la vie

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*