« Il doit aborder l’émotion, les sons » – Red Bull veut que les nouveaux moteurs soient divertissants pour ne pas transformer la F1 en FE

« Il doit aborder l’émotion, les sons » – Red Bull demande des moteurs de meilleure qualité en 2025 et ne devienne pas la Formule E à la place.

Au milieu des discussions entre les principaux constructeurs lors du Grand Prix d’Autriche du week-end dernier, un cadre pour le futur hybride, avec plus d’énergie électrique et fonctionnant avec un carburant entièrement durable, était en cours de formulation.

Red Bull, qui s’occupera de ses propres besoins en unités de puissance à partir de l’année prochaine, en faisait également partie. Et, après la réunion, Christian Horner a insisté sur le fait que la F1 pouvait faire beaucoup mieux avec la nouvelle réglementation.

Cependant, nous voulions également que les facteurs de bruit, qui étaient la chose des moteurs précédents, soient rappelés, car ils incitent plus d’émotions chez les fans.

« Nous voyons que les coûts du moteur actuel sont extrêmement prohibitifs », a expliqué Horner. « On n’y avait pas pensé quand ce moteur a été conçu, et je pense qu’il y a une opportunité fantastique pour ce qui pourrait sans doute être le moteur pendant 10 ans, quand il sera introduit, de faire quelque chose d’un peu différent. »

« Je pense qu’il doit aborder l’émotion, les sons, et oui, bien sûr, il doit cocher les cases du développement durable. Mais je pense que cela doit toujours être divertissant – sinon, nous devrions tous aller faire de la Formule E.

« J’espère que les esprits collectifs pourront proposer quelque chose d’attrayant pour 2025, ou ce qui serait plus sensé, c’est de faire le travail correctement pour 2026. »

Besoin de tout le monde pour le meilleur design

Tous les constructeurs de F1 ainsi que Porsche et Audi ont été impliqués dans les discussions, et Horner pense qu’il est vital d’obtenir des contributions de partout pour obtenir le meilleur design.

« Je pense que c’était un dialogue constructif », a déclaré Horner à propos de la réunion. « Il est important que nous trouvions la bonne solution, à la fois en termes de coût et de produit, pour l’avenir de la F1. »

« Je pense donc que toutes les bonnes parties prenantes sont impliquées dans cette discussion, et il est important de travailler collectivement pour le bien du sport. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*