Je gagne 54 000 $. Ma femme gagne 28 000 $. Je paie la plupart de nos factures, mais elle est contrariée de payer nos 3 000 $ d’impôts

Cher Quentin,

Ma femme et moi sommes mariés depuis six ans et demi. Je ramène environ 54 000 $ par an après impôts en tant qu’enseignante dans une école publique et elle gagne environ 28 000 $ par an pour son travail horaire. Nous n’avons pas d’enfants et ne prévoyons pas d’en avoir.

Nous vivons ensemble depuis environ neuf ans et avons toujours gardé nos factures et nos comptes bancaires séparés jusqu’à ce que je devienne enseignante, et nous avons déménagé dans une région plus chère de l’État.

Je paie le loyer et les services publics pour notre appartement, les services de streaming TV et l’assurance des locataires ainsi que l’assurance du véhicule pour nos deux véhicules, qui ont tous deux des notes.

Elle paie nos téléphones et Internet et met de côté 600 $ par mois (500 $ pour une partie du loyer et 100 $ pour une partie de l’assurance) dans un compte d’épargne.

Chaque année, je paie environ 20 000 $ pour les dépenses : 16 000 $ pour le loyer, 2 400 $ pour l’assurance et 1 200 $ pour divers services de streaming.

« 
« Elle ne pense pas qu’il soit juste que notre facture d’impôts sorte du compte d’épargne alors qu’elle est « la seule » à y mettre de l’argent. »
« 

Elle contribue 7 200 $ à nos économies par année; environ 3 000 $ de ce montant sont utilisés chaque 15 avril pour payer l’oncle Sam – et c’est là que les choses deviennent délicates.

Elle ne pense pas qu’il soit juste que notre facture d’impôt sorte du compte d’épargne alors qu’elle est « la seule » à y mettre de l’argent.

À proprement parler, elle a raison; elle est généralement la seule à mettre de l’argent de côté chaque mois dans nos économies. Mon revenu supplémentaire chaque mois va à mes courses et à tout ce dont je veux faire des folies (pour moi, elle ou nous), étant donné que nous avons la chance d’avoir un revenu disponible grâce à notre #NoKidsLife.

Mais est-il juste qu’elle se fâche à ce sujet alors qu’elle ne contribue qu’à environ un tiers de ce que je fais ?

Comment devrions-nous mener cette conversation à l’avenir ?

Sincèrement,

L’enseignant

Cher professeur,

Vous gagnez près du double de ce que votre femme gagne et vous avez trouvé un moyen d’équilibrer les paiements d’une manière équitable pour vous deux – vous payez 20 000 $ de vos dépenses – si ce n’est pas divisé de manière légale en fonction de vos salaires.

La confusion surgit au sujet des 7 200 $ qu’elle paie pour le loyer et l’assurance habitation, que vous acceptez de pouvoir vous permettre de mettre dans un compte d’épargne conjoint. De ce montant, 3 000 $ sont utilisés pour vos impôts sur le revenu.

Vous pouvez inverser la tendance et appeler cela un compte de dépenses au lieu d’un compte d’épargne. Dans ce cas, seuls 3 000 $ par mois sont utilisés pour les dépenses et, par conséquent, vous parvenez à mettre 58% sur votre épargne commune. C’est un gagnant-gagnant.

Cependant, il est important de regarder votre revenu disponible et de prendre en compte le revenu plus modeste de votre femme lorsque vous dépensez de l’argent. Si vous avez de l’argent à dépenser pour vous-même et que votre femme a du mal, c’est un problème.

Elle gagne 34% de ce que vous gagnez. Ses cotisations représentent un peu plus de vos dépenses totales : 36 % de ce que vous payez chaque mois. Il n’est pas nécessaire que ce soit une correspondance exacte, d’autant plus que vous payez plus en dollars.

Mais pour que votre femme croie que vous avez un budget familial qui vous sert à tous les deux, elle peut avoir besoin de sentir qu’il lui reste assez d’argent pour se faire plaisir de temps en temps aussi. Les trucs que nous pouvons faire après les factures sont payées est important.

En attendant, votre épouse vous a peut-être mis au courant d’un problème plus important concernant votre déclaration de revenus conjointe. Cela pourrait être juste le coup de pouce dont vous avez besoin pour ajuster votre retenue afin que votre retour soit aussi proche de zéro que possible.

Lisez aussi: Jamie Dimon insiste pour que ses employés retournent au bureau – voici pourquoi c’est un peu riche

Vous pouvez envoyer un e-mail à The Moneyist avec toutes les questions financières et éthiques liées au coronavirus à qfottrell@Oxtero.com, et suivre Quentin Fottrell sur Twitter.

En envoyant vos questions par e-mail, vous acceptez qu’elles soient publiées de manière anonyme sur Oxtero. En soumettant votre histoire à Dow Jones & Company, l’éditeur de Oxtero, vous comprenez et acceptez que nous puissions utiliser votre histoire, ou des versions de celle-ci, dans tous les médias et plateformes, y compris via des tiers.

Découvrez le Facebook privé Moneyist FBgroupe, où nous cherchons des réponses aux problèmes d’argent les plus épineux de la vie. Les lecteurs m’écrivent avec toutes sortes de dilemmes. Postez vos questions, dites-moi ce que vous voulez en savoir plus, ou pesez-vous sur les dernières colonnes Moneyist.

Plus de Quentin Fottrell:

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*