La propagation de la variante delta bouleverse les plans des gouvernements pour les sorties de verrouillage

La flambée des infections due à la variante delta du coronavirus à l’origine du COVID-19, notamment chez les jeunes et les non vaccinés, bouleverse les plans des gouvernements visant à assouplir les restrictions pandémiques et à aider leurs économies à se redresser.

  • Le gouvernement britannique a confirmé qu’il mettrait fin à toutes les contraintes liées au COVID le 19 juillet, alors même que le secrétaire à la Santé, Sajid Javid, a averti mardi que le nombre d’infections se déplacerait alors en « territoire inconnu », en raison de la propagation de la souche delta.

  • Le nombre de nouveaux cas en Espagne a été multiplié par huit en deux semaines, pour atteindre 100 000 par jour, et le gouvernement fait face à des appels des autorités régionales pour ramener le port obligatoire du masque en public et d’autres restrictions.

  • En Australie, où les épidémies passées du virus avaient été supprimées, un verrouillage imposé à la ville de Sydney le 26 juin a été prolongé d’une semaine mercredi, avec des ordres stricts de séjour à domicile à la population.

  • Le ministre français de la Santé Olivier Veran a averti plus tôt cette semaine qu’une nouvelle vague de virus pourrait frapper la France dès cet été, alors même que le rythme de vaccination dans le pays ralentit.

Et après: Parce que la variante delta provoque des cas moins graves et moins de décès que les précédentes itérations du virus, les gouvernements veulent continuer à lever les restrictions défavorables à la croissance. Mais un regain de pessimisme et de nervosité chez les consommateurs et les entreprises pourrait ralentir la reprise au second semestre.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*