Les ETF s’apprêtent à battre un record de 504 milliards de dollars d’entrées nettes en 2020 et ce n’est qu’en juillet

Rebonjour: L’année est à peu près la moitié de plus qu’un ETF est déjà sur la bonne voie pour atteindre un record qui vient d’être enregistré en 2020. Nous parlerons cette semaine de cette marée ridicule d’argent versé dans les fonds négociés en bourse et soulignerons la puissante baisse en Chine actifs basés.

Comme d’habitude, envoyez des conseils, ou des commentaires, et retrouvez-moi sur Twitter à @mdecambre pour me dire sur quoi nous devons sauter. Inscrivez-vous ici pour ETF Wrap.

Les enregistrements

CFRA Todd Rosenbluth dit à ETF Wrap qu’avec environ 480 milliards de dollars déjà versés dans les fonds négociés en bourse, il est possible que le secteur atteigne un record de flux nets, fixé en 2020 à 504 milliards de dollars, d’ici la fin juillet.

Rosenbluth dit qu’une partie de cet argent est versée dans des fonds comme le populaire ETF d’obligations du Trésor iShares à 20 ans et plus
TLT,
+0.35%,
qui est en hausse de 2,8% cette semaine et de près de 8% au cours des trois derniers mois comme le bon du Trésor à 30 ans TMUBMUSD30Y,
1,918%
traîne autour de son plus bas rendement depuis février.

L’appétit pour la dette publique s’est matérialisé par la chute des rendements à long terme, avec le rendement des bons du Trésor à 10 ans TMUBMUSD10Y,
1,302%
également autour des creux de février.

FNB d’obligations à long terme Vanguard
BLV,
+0,05%
a également bénéficié de la remontée des cours obligataires et du recul correspondant des taux. Cet ETF est en hausse de 1,8% jusqu’à présent cette semaine et bénéficie d’une hausse sur trois mois de plus de 6% en valeur.

Bien sûr, parier sur une reprise soutenue des obligations peut être une course folle, d’autant plus que la plupart des analystes prévoient que les rendements de référence à 10 ans atteindront près de 2% d’ici la fin de 2021, alors que la Réserve fédérale commence à signaler son intention de relever les taux d’intérêt et réduire son programme d’achat d’obligations, qui comprend l’achat mensuel de 80 milliards de dollars de bons du Trésor et de 40 milliards de dollars de titres adossés à des créances hypothécaires.

Des rotations rapides semblent être à l’origine de certains des flux impressionnants, car les investisseurs ajustent leurs portefeuilles en fonction des performances des paris gagnants par rapport aux paris perdus et évaluent le cycle actuel de reprise après la pandémie de COVID.

Répression en Chine

La répression des régulateurs chinois met à mal les actifs de croissance de la République populaire et les ETF axés sur la région le prennent au menton.

Les régulateurs chinois ont intensifié leur répression contre les entreprises chinoises d’Internet et de technologie, les responsables ordonnant la suppression de l’application du géant chinois du covoiturage Didi Global Inc. DIDI,
-6,00%
des magasins d’applications du pays quelques jours seulement après que la société a coté ses actions aux États-Unis, invoquant des règles antimonopoles.

Et les régulateurs du pays envisagent également une exigence qui obligerait les entreprises utilisant certaines structures qui permettent aux investisseurs de contourner les règles de propriété dans des entités basées en Chine à demander l’approbation de Pékin avant de s’inscrire dans une grande bourse mondiale. De telles structures, appelées entités à intérêts variables, ont été utilisées par des sociétés telles que Groupe Alibaba Holding
BABA,
-3,83%,
Tencent Holdings
700,
-3,74%
et JD.com
J.D.,
-3,49%.

Les ETF qui offrent une exposition aux géants technologiques chinois ont été parmi les moins performants cette semaine, comme l’illustre le tableau ci-joint de l’ETF Wrap. Notable, le populaire FNB Internet KraneShares CSI Chine
KWEB,
-3,94%
était en baisse de près de 11%, ce qui en ferait sa pire baisse hebdomadaire depuis mars.

Le bien et le mal
Top 5 des gagnants de la semaine dernière

%Revenir

ETF REMX des vecteurs de terres rares/métaux stratégiques VanEck,
-0,38%

3.8

Aberdeen Standard Physical Palladium Actions ETF PALL,
-2,09 %

3.7

ETF iShares MSCI Global Gold Miners

2.8

ETF iShares MSCI Singapour

2.8

FNB VanEck Vectors Junior Gold Miners

2.6

Source : FactSet, jusqu’au mercredi 7 juillet, hors ETN et produits à effet de levier. Comprend les ETF négociés au NYSE, au Nasdaq et au Cboe de 500 millions de dollars ou plus

Top 5 des baisses de la semaine dernière

%Revenir

KraneShares CSI China Internet ETF KWEB,
-3,94%

-10,8

Invesco China Technology ETF CQQQ,
-2,54%

-7,7

ETF Marchés Émergents Internet & Ecommerce EMQQ,
-3,43%

-7.3

WisdomTree China ex-State-Owned Enterprises Fund CXSE,
-2.99%

-6,8

Global X MSCI Chine Consommation discrétionnaire ETF CHIQ,
-3,46%

-6,8

Source : FactSet

Stratégies de trading

Comme les prix du pétrole brut CL.1,
+0.11%
ont chuté de plus de 4% jusqu’à présent cette semaine suite à l’annonce que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés n’ont pas réussi à parvenir à un accord sur les ajustements de production, certains investisseurs voient une opportunité à long terme.

Arnim Holzer, stratège en défense macro et corrélation chez Groupe d’investissement EAB, affirme que les ETF comme Utilities Select Sector SPDR Fund XLU,
-0,17%
peut être un bon pari pour capitaliser sur ce qu’il considère comme des conditions de survente du brut liées aux préoccupations de la dissolution d’un important cartel pétrolier.

« Je vois des prises de bénéfices sur les ETF et les prix du brut, mais je ne suis pas sûr que cette réponse instinctive ait un sens non plus », écrit-il dans une note de recherche de mercredi.

« L’idée que l’OPEP se dissoudrait était trop baissière. Je vois toujours une production plus serrée et des raisons pour que les Saoudiens fassent ce travail. Avec les problèmes de taux, je vois XLU comme un choix sectoriel solide pour les prochains mois et nous assistons à un bon début de mois », a-t-il déclaré.

Dividende chéri

Rosenbluth de CFRA souligne que les FNB axés sur les dividendes ont été des jeux populaires au cours des six premiers mois de l’année et méritent probablement un autre regard alors que nous nous dirigeons vers une seconde moitié qui s’annonce déjà comme une course mouvementée.

Le Dow Jones Industrial Average DJIA,
-0,98 %,
l’indice S&P 500 SPX,
-1,12 %
et le Nasdaq Composite Index COMP,
-1,26%
se sont négociés près des records tandis que les bons du Trésor se redressent également, suggérant que quelque chose doit céder à un moment donné.

Les FNB de dividendes offrent un certain niveau de revenu même si les actions ne continuent pas à atteindre des sommets historiques.

ETF actions américaines dividendes Schwab
SCHD,
-0,91 %,
en hausse de 16,3 % depuis le début de l’année, Invesco S&P Ultra Dividende Revenus
RDIV,
-1,01 %,
en hausse de près de 18 % depuis le début de l’année, et Portefeuille SPDR S&P 500 FNB de dividendes à rendement élevé
ESPION,
-1,25%,
retournant 19% jusqu’à présent en 2021, surperforment tous le gain sain de 14,5% du S&P 500.

Le CFRA considère notamment le RDIV et le SPYD comme des paris solides en deuxième mi-temps.

ETF Bitcoin ?

Non, il n’y a pas de bitcoin BTCUSD,
-5,11%
ETF. N’en attendez pas un avant peut-être l’année prochaine, disent certains experts.

Ce point de vue intervient après que la Securities and Exchange Commission a prolongé son examen de la demande de SkyBridge Capital, dirigée par Anthony Scaramucci, pour un ETF bitcoin. Le régulateur a prolongé son examen jusqu’au 25 août.

Le mois dernier, la SEC a retardé sa décision sur le projet VanEck Bitcoin Trust.

Les ETF laissent présager des fissures sur le marché

L’évanouissement de jeudi sur le marché boursier au sens large et la montée des prix des obligations, poussant les rendements aux plus bas de février, surviennent alors que les sorties et les entrées dans certains segments du marché semblaient préparer le terrain pour au moins un ralentissement momentané.

Le fonds iShares Russell 2000 ETF IWM axé sur les petites capitalisations,
-1,03 %
a connu de fortes sorties de capitaux au cours de la semaine dernière, tout comme iShares US Real Estate ETF IYR,
+0,09%
et iShares iBoxx $ Investment Grade LQD,
-0,04%,
Les données FactSet s’affichent.

Pendant ce temps, les afflux ont été importants en TLT.

Du côté positif pour les investisseurs haussiers, les flux vers SPDR S&P 500 ETF Trust SPY,
-1,12 %,
FNB Vanguard S&P 500 VOO,
-1,12 %
et Vanguard Total Stock Market ETF VTI,
-1,14%
sont encore forts.

C’est un enveloppement

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*