« Je suis nerveux » – Directeur général de la F1 après les commentaires pessimistes de Lewis Hamilton sur les courses de sprint

[ad_1]

« Je suis nerveux » – Ross Brawn est nerveux après que Lewis Hamilton a appelé la course de sprint à Silverstone se serait avéré être un train.

La Formule 1 envisage une élévation dans le divertissement du Grand Prix avec l’inclusion de courses de sprint dans le programme, avec son premier essai qui aura lieu à Silverstone la semaine prochaine.

Ross Brawn, qui a apparemment travaillé sans relâche pour mettre en œuvre le format, a avoué être nerveux après toutes les réponses mitigées, y compris la vision négative de Lewis Hamilton de Mercedes sur le concept.

« Je suis nerveux, c’est l’inconnu », a-t-il déclaré Canal 4. « Mais je pense que nous y avons mis énormément de travail, les équipes elles-mêmes y ont mis énormément de travail, donc je pense que c’est la plus grande opportunité de succès. »

« La meilleure chose qui puisse arriver en fin de compte, c’est que cela fasse partie d’un week-end de Grand Prix. Peut-être pas à toutes les courses, mais je pense que la chose sur laquelle nous voulons insister, c’est qu’elle prolonge le week-end », a poursuivi Brawn.

« Nous avons un grand événement vendredi maintenant parce que nous nous sommes qualifiés, nous avons le Sprint samedi et ensuite nous avons le Grand Prix dimanche, qui est l’événement phare du week-end. Nous essayons donc vraiment d’y ajouter, mais assurez-vous de ne pas enlever le Grand Prix. »

Tout le monde n’est pas convaincu.

Il y a eu peu de soutien du paddock pour les courses de sprint, avec les 2 premiers pilotes actuels – Hamilton et Max Verstappen le rejetant catégoriquement, mais même le président de la FIA, Jean Todt, n’est pas convaincu par l’idée.

« Numéro un, nous n’appelons pas cela une course », a déclaré le Français lors du GP de France le mois dernier. « J’avais une part de responsabilité de ne pas appeler cela une course.

Cependant, Todt a également déclaré qu’il n’y avait aucun mal à essayer, et si cela, en fin de compte, améliore l’expérience des téléspectateurs, cela ne nuirait pas à la course principale.

«Pour moi, la course a lieu dimanche. Si vous me demandez si je suis un grand fan de ça, la réponse est non. Je ne pense pas que la F1 en ait besoin. Mais d’un autre côté, si les gens veulent essayer quelque chose, cela ne nuira pas à la course de dimanche.

« Ce sera une façon différente d’avoir une grille de départ dimanche. Donc ça ne coûte rien d’essayer. Je suis curieux de voir ce qui va en sortir, mais je suis sûr que cela n’endommagera pas la course de dimanche.

« Les gens peuvent dire que c’était plus intéressant samedi que dimanche, mais ce n’est pas un trop gros risque pour l’image et pour la crédibilité du championnat. »

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*