L’Australie et la Nouvelle-Zélande se retirent de la Coupe du monde de rugby à XV en Angleterre en raison des problèmes de Covid

[ad_1]

Les détenteurs australiens et néo-zélandais se sont retirés de la Coupe du monde de rugby à XV qui devait se tenir à la fin de l’année en Angleterre, citant des problèmes de bien-être et de sécurité des joueurs.

Dans une déclaration conjointe jeudi après-midi, la Commission australienne de la Ligue de rugby et la NZRL ont exhorté le tournoi à être reporté jusqu’en 2022 pour éviter le risque qu’un joueur attrape Covid-19.

Cette décision extraordinaire intervient une semaine seulement après que les officiels du tournoi ont confirmé que l’événement se déroulerait avec ou sans les champions en titre australiens.

Cependant, les organisateurs étaient convaincus qu’ils pourraient assurer l’ARLC de signer l’accord de participation en appliquant des conditions de bulle strictes pour les athlètes participants.

Mais même cela ne pourrait pas persuader l’ARLC et la NZRL que le risque en vaut la peine, affirmant que dans l’environnement actuel au Royaume-Uni, le risque est trop grand pour les athlètes et les officiels.

Le temps passé loin de chez eux, y compris les périodes de quarantaine, a également été cité comme motif de retrait.

Le moment du tournoi était également une préoccupation pour les clubs de la LNR dont les joueurs devaient ensuite se mettre en quarantaine pendant deux semaines à leur retour en Australie après la finale du 27 novembre.

Les joueurs auraient alors droit à un congé annuel en vertu de leurs contrats avec la LNR, ce qui signifierait qu’ils ne reprendraient pas l’entraînement de pré-saison avant la fin janvier.

« Ne pas participer à la Coupe du monde de cette année n’est pas une décision que la commission a prise à la légère, mais nous devons faire passer les meilleurs intérêts de nos joueurs et officiels en premier. Les protéger est notre priorité absolue », a déclaré Peter V’landys, président de l’ARLC.

« Dans l’environnement actuel, les risques pour la sécurité, la santé et le bien-être des joueurs et des officiels voyageant d’Australie pour participer au tournoi cette année sont insurmontables.

« La majorité des joueurs de la LNR vivent actuellement loin de chez eux sous des protocoles de biosécurité difficiles.

«Ils seraient alors tenus de rester sous protocoles et loin de chez eux pendant la durée du tournoi avant de se mettre à nouveau en quarantaine à leur retour en Australie. C’est trop demander à nos joueurs et officiels.

« Nous avons à nouveau demandé à l’IRL et à la Coupe du monde de rugby à XV d’envisager de reporter l’événement jusqu’en 2022 pour permettre à tous les joueurs de participer. »

Plus tôt cette semaine, le Royaume-Uni a levé la majorité des restrictions de Covid-19 tandis que le nombre de cas continue d’augmenter à la fois là-bas et en Australie.

« Il existe des différences marquées entre la façon dont la pandémie est gérée au Royaume-Uni par rapport à l’Australasie et les développements récents ont mis en évidence la rapidité avec laquelle les choses peuvent changer », a déclaré le directeur général de la NZRL, Greg Peters.

« Les organisateurs du tournoi ont remué ciel et terre pour que cela fonctionne, ce n’est donc pas une décision facile, mais la situation de Covid-19 au Royaume-Uni ne montre aucun signe d’amélioration, et il est tout simplement trop dangereux d’envoyer des équipes et du personnel.

« Nous comprenons à quel point cela est décevant pour les fans et les personnes impliquées, mais la sécurité des joueurs et du personnel reste primordiale. »

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*