Le penalty de Lyndon Dykes vaut à l’Ecosse une victoire inestimable à l’extérieur sur l’Autriche

[ad_1]

La nuit parfaite pour l’Ecosse. Tendu, épuisant mais parfait. Victorieuse à Vienne grâce au deuxième but vainqueur de Lyndon Dykes en deux matchs, l’équipe de Steve Clarke a pris le contrôle de son destin dans le Groupe F avec un triomphe mémorable sur l’Autriche. La défaite retentissante d’Israël face aux dirigeants en fuite, le Danemark, a fourni l’éclat.

L’Écosse s’est superbement défendue tout au long, a attaqué avec menace et a profité d’une décision du VAR pour accorder le penalty décisif que Dykes a presque converti. Leur récompense n’était pas simplement trois points, mais une montée à la deuxième place du groupe avec Israël pour rivaux les plus proches pour visiter Hampden Park le mois prochain. Quelle occasion qui promet d’être.

La pression était sans aucun doute sur les hôtes et le manager Franco Foda après leur lourde défaite 5-2 en Israël samedi. La progression de l’Autriche en huitièmes de finale de l’Euro 2020 et le sommet de son groupe de Ligue des Nations, qui leur offre une alternative aux barrages de la Coupe du monde, n’a pas épargné à l’entraîneur allemand les critiques pour une campagne de qualification décevante. L’Ecosse a senti une vulnérabilité dans les deuxièmes têtes de série du groupe.

L’Autriche a pris un départ dynamique avec David Alaba dominant sur la gauche et Marko Arnautovic causant des problèmes en laissant tomber la défense écossaise. Loin d’être sur le devant de la scène, comme Clarke l’avait demandé à ses joueurs, les visiteurs étaient fermement sur leurs talons dans une ouverture frénétique. Mais ils pouvaient être encouragés à la fois par leur défense résolue – Kieran Tierney était au premier plan avec deux têtes importantes dans sa propre surface de réparation – et par la création de la première vraie chance du match. John McGinn, libéré à la signature par Andy Robertson, a lancé un centre invitant de la gauche pour que Dykes teste le gardien Daniel Bachmann avec une tête imposante.

Des passes pointues et incisives de l’Ecosse les ont vus ouvrir fréquemment le flanc gauche de l’Autriche, mais le dernier ballon du rappelé Stephen O’Donnell était souvent égaré. Che Adams a été ridiculement réservé pour devenir le Florian Grillitsch théâtral. Sa rencontre suivante avec l’arbitre bulgare Georgi Kabakov a cependant été bien plus bénéfique.

L’attaquant de Southampton a d’abord semblé trébucher à l’intérieur de la surface lorsque son chemin a été bloqué par un défi anodin de Martin Hinteregger. VAR a repéré le contraire. Hinteregger avait attrapé l’épaule et la chemise d’Adams à deux mains, et l’avait même maintenu tout en le traînant au sol, et l’arbitre n’a pas hésité à pointer l’endroit une fois qu’il a consulté le moniteur du terrain.

Dykes a conduit sa pénalité bas et fort au milieu et sous le corps de Bachmann. Une tranche de chance, certes, mais il en va de même pour le lourd défenseur central autrichien. Hinteregger avait déjà été réservé pour une fente dangereuse sur Callum McGregor et a eu la chance extrême d’échapper à un deuxième carton jaune pour sa manœuvre de lutte sur Adams.

L’officiel de match a été hué à la mi-temps après avoir encore plus enragé la foule locale en rejetant les appels autrichiens pour une pénalité. O’Donnell a attrapé Christoph Baumgartner avec un bras égaré alors qu’ils tentaient un corner, mais l’arbitre a eu raison de laisser le jeu se poursuivre, et la vue de trois joueurs écossais se jetant sur le chemin de l’effort ultérieur de Konrad Laimer a incarné leur résistance en première mi-temps .

Arnautovic a eu la chance d’échapper à la punition pour une charge délibérée à l’épaule contre Billy Gilmour. VAR est ensuite venu à nouveau à la rescousse de l’Écosse lorsque Grant Hanley a reçu un avertissement pour avoir abattu Hinteregger alors qu’ils se bousculaient pour se positionner dans un coin. L’examen a conclu qu’aucune pénalité ne pouvait être infligée car le coup de pied de coin n’avait pas été tiré. Mais l’influent défenseur ratera le match crucial du mois prochain contre Israël à Hampden Park en raison de son dernier carton jaune.

L’Ecosse a continué d’absorber la pression et d’étirer la défense de l’Autriche lorsque l’occasion s’est présentée. Adams a presque capitalisé lorsque Bachmann a donné un coup de pied au sol en tentant de dégager. O’Donnell s’est retrouvé propre au but à la suite d’un mouvement fluide impliquant Gilmour et Adams. L’arrière droit a tiré tôt, conscient du rapprochement d’Alaba, et Bachmann a effectué un bel arrêt pour empêcher O’Donnell de trouver le coin le plus éloigné. John McGinn a explosé lorsqu’il était bien placé à la lisière de la zone autrichienne.

Craig Gordon avait à peine été étiré, malgré la possession saine de l’Autriche, mais le vétéran a marqué sa 60e apparition internationale avec un arrêt vital lorsque Baumgartner a rencontré le coin d’Alaba avec une tête plongeante à bout portant.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*