Woody Harrelson détaille les recherches de Cletus Kasady pour Venom 2

[ad_1]

Woody Harrelson dit qu’il a approché Cletus Kasady de Venom 2 aussi normalement qu’il le pouvait, consultant de vieilles bandes dessinées pour comprendre comment il était devenu si dérangé.

Woody Harrelson détaille son processus de recherche pour jouer Cletus Kasady dans Venin 2. Harrelson a d’abord joué le rôle dans la scène du générique de fin de 2018 Venin, qui met en vedette Tom Hardy en tant que journaliste et hôte du symbiote titulaire Eddie Brock. La suite, officiellement intitulée Venom : qu’il y ait un carnage, devrait sortir aux États-Unis le 1er octobre.

Comme taquiné dans la première scène de Harrelson, Kasady jouera un rôle beaucoup plus important dans ce film, réalisé par Andy Serkis. Le tueur en série commence le film dans le couloir de la mort en étant interviewé par Eddie et, par un processus non encore annoncé, se lie avec un symbiote rouge connu sous le nom de Carnage. Les deux s’échappent de la prison et se mettent à faire des ravages, Eddie et Venom devant intervenir et les arrêter au milieu de leurs propres luttes personnelles.


Les fans de Carnage sont ravis de le voir réalisé sur grand écran, bien que Harrelson raconte Collisionneur que d’y penser en ces termes l’aurait excité. Il dit qu’il a essayé d’approcher son Venom : qu’il y ait un carnage rôle comme n’importe quel autre personnage, tout en sachant que faire partie de l’univers Marvel rendrait cela difficile. Il a cependant consulté de vieilles bandes dessinées pour essayer de reconstituer ce qui a fait vibrer Kasady :

Eh bien, je veux dire, si j’avais pensé qu’il avait une grande base de fans avec les fans de Marvel, cela aurait été difficile pour moi. J’essaie de l’approcher comme je le ferais avec n’importe quel autre personnage, bien qu’étant dans l’univers Marvel, ce ne sera pas n’importe quoi d’autre, mais… C’était bien de regarder les vieilles bandes dessinées et tout ça, et d’essayer d’avoir une idée de quel genre de merde désagréable s’est produite dans son enfance qui l’a influencé à devenir ce tueur en série dérangé, vous savez. C’était utile.

Ailleurs dans l’interview, Harrelson explique qu’il a joué le rôle de camée dans l’original Venin s’attendant à ce que le réalisateur Ruben Fleischer, qui a travaillé avec lui sur le le pays des zombies films, ferait également la suite. Lorsqu’il a quitté le projet, dit Harrelson, « il y a eu une période où l’on a parlé de certains noms, et Tom [Hardy] et j’ai tous les deux… vraiment fait pression [Sony Pictures chairman] Tom Rothman utilisera Andy [Serkis]. Et je pense que Tom Rothman est probablement aujourd’hui plutôt content d’avoir fait ce choix. »

Alors que les fans des personnages de Marvel sont toujours heureux d’entendre que les acteurs s’inspirent des bandes dessinées, l’idée que Harrelson approche Kasady aussi normalement que possible devrait réconforter les fans de Carnage. C’est un acteur talentueux avec une longue histoire d’excellentes performances à son actif, et humaniser Kasady, aussi méchant soit-il, ne fera qu’ajouter à l’intensité du personnage. Serkis a promis que Venin 2 étend sa cote PG-13 pour rendre justice à l’obscurité de Carnage, et il semble que la performance de Harrelson ait été un élément clé de cet effort.

La source: Collisionneur

  • Venom : qu’il y ait un carnage (2021)Date de sortie : 01 oct. 2021

Le producteur de Halloween Kills s’est battu contre le Doctor Killer Twist de 2018



[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*