Les élèves du GCSE et du A-level recevront moins de meilleures notes en 2022, selon Ofqual

[ad_1]

Les élèves des GCSE et des A-levels l’été prochain recevront moins de meilleures notes que la cohorte de cette année, mais seront informés à l’avance de certains sujets d’examen pour aider à remédier à l’apprentissage perdu à la suite de la pandémie, a annoncé Ofqual.

Les examens d’été 2022 seront traités comme « une année de transition » avec des limites de notes fixées à mi-chemin entre les niveaux pré-pandémiques en 2019 et les résultats records de 2021, après que les examens aient été annulés pour la deuxième année consécutive et remplacés par des évaluations des enseignants.

Les notes reviendront ensuite aux niveaux pré-pandémiques de 2019 pour les élèves qui passent les examens en 2023, qui sont maintenant au début de leurs cours GCSE et A-level, dans l’espoir qu’ils auront évité le pire de la perturbation de Covid.

Le régulateur des examens espère que le plan en deux étapes réussira à freiner l’inflation des notes et à ramener les résultats à des niveaux normaux, sans déclencher une baisse soudaine des résultats des élèves passant leurs examens l’été prochain.

Ofqual a déclaré que davantage d’élèves obtiendraient toujours des notes plus élevées qu’avant la pandémie, mais avec des limites de notes ajustées, la proportion d’élèves obtenant les meilleures notes de niveau A pourrait baisser jusqu’à 10 points de pourcentage par rapport aux résultats de l’été dernier, lorsque près de 45% de toutes les entrées ont obtenu A ou A* contre 25 % en 2019.

Après une consultation publique, le gouvernement et l’Ofqual ont confirmé une série d’adaptations aux examens de l’été prochain pour compenser la perturbation de l’apprentissage, notamment un plus grand choix de sujets dans certains examens du GCSE comme la littérature anglaise et l’histoire.

Des informations préalables sur l’orientation de certains examens seront également mises à la disposition des écoles début février pour aider les enseignants et les élèves à tirer le meilleur parti de la période de révision au cours des derniers mois avant l’évaluation, et des supports comme des feuilles de formules pour les mathématiques seront mis à disposition dans examens.

Bien que le gouvernement ait clairement exprimé son souhait que les examens aient lieu l’année prochaine, Ofqual a également publié des plans d’urgence pour l’utilisation à nouveau des notes évaluées par les enseignants en 2022 si les examens devaient être annulés pour une troisième année consécutive à cause de Covid.

Le secrétaire à l’Éducation, Nadhim Zahawi, a déclaré : « Nous avons placé l’équité au cœur de notre approche et avons écouté les élèves, les enseignants et les parents. Les mesures que nous mettons en place contribueront à réduire l’impact des perturbations importantes auxquelles ce groupe de jeunes a dû faire face – leur permettant de passer à la prochaine étape de leur vie.

« Nous nous engageons à ce que des normes rigoureuses soient appliquées équitablement, et les examens sont le moyen le plus équitable d’évaluer les étudiants, c’est pourquoi ils auront lieu l’année prochaine. »

Le régulateur en chef d’Ofqual, le Dr Jo Saxton, a ajouté: «Notre approche de notation reconnaîtra les perturbations subies par les étudiants qui passent les examens en 2022. Elle fournira un filet de sécurité pour ceux qui pourraient autrement manquer une note plus élevée, tout en prenant du recul. À la normale. Le choix dans certains sujets et les informations préalables pour soutenir la révision sont destinés à fournir un soutien à tous alors que nous sortons de la pandémie. »

Le Dr Mary Bousted, co-secrétaire générale du National Education Union (NEU), a déclaré que l’annonce des examens était arrivée trop tard et ne dissiperait pas l’anxiété ni ne répondrait aux questions de nombreux enseignants.

Concernant les adaptations d’examens, elle a déclaré : « Se contenter de fournir des informations avancées sur les examens à temps pour la révision entraînera une » loterie de sujets « où certains étudiants auront couvert les sujets de l’examen de manière suffisamment approfondie et d’autres pourraient bien ne pas l’avoir fait. . « 

Paul Whiteman, secrétaire général du syndicat des chefs d’établissement NAHT, a déclaré : « Quelle que soit la décision prise concernant l’approche de la notation en 2022, elle serait critiquable par certains. Le plus important est que cette décision a été prise et que toutes les personnes impliquées savent maintenant à quoi s’attendre.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*