Les combattants internationaux doivent se conformer aux nouveaux mandats du gouvernement américain sur les vaccins

Les combattants internationaux qui espèrent participer à l’Ultimate Fighting Championship seront confrontés à un nouvel obstacle à partir du mois prochain.

Bien que l’UFC n’exige pas qu’aucun des athlètes de l’organisation reçoive des vaccins COVID-19, la promotion basée à Las Vegas adhérera à la politique du gouvernement des États-Unis qui exige que tous les voyageurs de l’étranger aient une preuve de vaccination à partir de novembre. 8. Le directeur commercial de l’UFC, Hunter Campbell, a envoyé une note aux combattants, aux entraîneurs et aux managers les informant que la politique affectera les combattants internationaux voyageant aux États-Unis pour les cartes de combat à compter de cette date.

« Récemment, le gouvernement américain a annoncé qu’à partir du 8 novembre, les voyageurs aériens étrangers aux États-Unis devront être entièrement vaccinés et fournir une preuve de leur statut vaccinal pour se rendre aux États-Unis », indique la note. «Les voyageurs entièrement vaccinés devront également présenter un test COVID-19 négatif avant le départ effectué dans les trois jours suivant le voyage avant d’embarquer sur leur vol.

« Cette politique s’applique également aux ressortissants étrangers traversant les frontières terrestres avec le Canada et le Mexique ou arrivant aux États-Unis par ferry pour passagers. Pour être clair, ce n’est PAS une politique UFC. L’UFC ne vous oblige pas à vous faire vacciner. Nous communiquons simplement les nouvelles directives récemment annoncées par le gouvernement américain. »

La majorité des événements de l’UFC se déroulant toujours dans son installation UFC Apex à Las Vegas, Campbell a mentionné une solution alternative potentielle pour les combattants cherchant à contourner la politique de vaccination mise à jour.

« Vous devriez envisager vos options, telles que voyager aux États-Unis avant que cette nouvelle politique du gouvernement américain n’entre en vigueur, ou si vous le souhaitez, prendre des dispositions pour prendre la vaccination appropriée », indique le mémo.

«À partir du 8 novembre, pour être admis aux États-Unis, tous les ressortissants étrangers en provenance de destinations internationales doivent être vaccinés par l’un des vaccins approuvés par l’OMS. Ceux qui ne sont pas vaccinés ne seront pas autorisés à entrer aux États-Unis »

La note ajoute que ceux qui espèrent voyager aux États-Unis avant le 8 novembre doivent avoir une dérogation s’ils arrivent d’un pays restreint. Dans l’état actuel des choses, le seul événement international réservé par la promotion est l’UFC 267, qui aura lieu à Abu Dhabi le 30 octobre. L’UFC a voyagé aux États-Unis pour d’autres émissions à la carte, mais est resté à l’UFC. Apex pour les événements Fight Night. Il n’a pas eu de liste internationale normale depuis le début de la pandémie. Le premier événement de la promotion avec l’entrée en vigueur de la nouvelle politique sera l’UFC 268, qui se déroulera au Madison Square Garden de New York le 8 novembre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*