Covid a peut-être tué jusqu’à 180 000 agents de santé dans le monde, selon l’OMS

[ad_1]

L’Organisation mondiale de la santé affirme que 80 000 à 180 000 travailleurs de la santé pourraient avoir été tués par Covid-19 jusqu’en mai de cette année, insistant sur le fait qu’ils doivent être prioritaires pour la vaccination.

Un document de l’OMS a estimé jeudi que sur les 135 millions de personnels de santé dans le monde, « entre 80 000 et 180 000 agents de santé et de soins auraient pu mourir de Covid-19 entre janvier 2020 et mai 2021 ».

Le chef de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que les travailleurs de la santé devaient d’abord être immunisés contre la maladie, alors qu’il dénonce l’iniquité mondiale dans le déploiement du vaccin.

« Les données de 119 pays suggèrent qu’en moyenne, deux agents de santé et de soins sur cinq dans le monde sont entièrement vaccinés. Mais bien sûr, cette moyenne masque d’énormes différences entre les régions et les groupes économiques.

« En Afrique, moins d’un agent de santé sur 10 a été complètement vacciné. Pendant ce temps, dans la plupart des pays à revenu élevé, plus de 80 % des agents de santé sont entièrement vaccinés. »

Il a ajouté : « Nous appelons tous les pays à veiller à ce que tous les agents de santé et de soins de chaque pays soient prioritaires pour les vaccins Covid-19, aux côtés d’autres groupes à risque. »

Tedros a déclaré que plus de 10 mois après l’approbation des premiers vaccins par l’OMS, le fait que des millions d’agents de santé n’avaient toujours pas été vaccinés était un « acte d’accusation » contre les pays et les entreprises contrôlant l’approvisionnement mondial en doses.

Annette Kennedy, présidente du Conseil international des infirmières, a déclaré que l’organisation pleurait tous les travailleurs de la santé qui avaient perdu la vie – « beaucoup inutilement, beaucoup que nous aurions pu sauver ».

« C’est un acte d’accusation choquant des gouvernements. C’est une accusation choquante de leur manque de devoir de diligence pour protéger les travailleurs de la santé qui ont fait le sacrifice ultime de leur vie. »

Kennedy a ajouté : « Ils sont maintenant épuisés, ils sont dévastés, ils sont épuisés physiquement et mentalement. Et il y a une prédiction que 10% d’entre eux partiront dans un délai très court. »

L’OMS souhaite que chaque pays ait vacciné 40% de sa population d’ici la fin de l’année, mais Tedros a déclaré que 82 pays risquaient désormais de manquer cet objectif, principalement en raison d’un approvisionnement insuffisant.

Le Covid-19 a tué au moins 4,9 millions de personnes depuis l’apparition de l’épidémie en Chine en décembre 2019, selon un décompte de sources officielles établi par l’AFP, tandis que près de 242 millions de cas ont été enregistrés.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*