La NASA dit que les astronautes devraient atterrir sur la Lune au plus tôt en 2025

La NASA ne respectera pas son échéance d’alunissage en 2024, a annoncé l’agence spatiale. Il a imputé le fait de ne pas pouvoir respecter les dates initiales fixées pour son programme Artemis, qu’il avait déclaré en 2019 sous l’administration Trump, à la pandémie et à un récent procès intenté par Blue Origin de Jeff Bezos concernant le contrat d’atterrissage lunaire de la NASA.

La NASA vise maintenant à lancer sa mission Artemis II, dans laquelle les astronautes feront le tour de la Lune sans réellement s’y poser, avant mai 2024. En attendant, il faudra au moins jusqu’en 2025 pour adopter Artemis III, un atterrissage en équipage à la surface de la lune.

« Il est clair pour moi que l’agence devra apporter de sérieux changements », a déclaré l’administrateur de la NASA, Bill Nelson, à propos des missions à venir, selon Oxtero.

Il a poursuivi en disant que la NASA avait « perdu sept mois en litige », a rapporté la publication, en raison d’un procès qui a été déposé par Blue Origin et Dynetics après que l’agence spatiale a passé les deux, optant plutôt pour accorder uniquement à SpaceX d’Elon Musk un contrat d’alunissage de plusieurs milliards de dollars. Le procès a finalement été rejeté jeudi dernier et la NASA a recommencé à travailler avec SpaceX sur un plan d’atterrissage.

Nelson a en outre expliqué que l’objectif d’atterrissage initial de 2024 « n’était pas fondé sur la faisabilité technique ».

Dans d’autres actualités technologiques, le service d’abonnement Twitter Blue a été lancé aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*