Le PDG de Moderna s’attend à ce qu’un deuxième booster COVID soit nécessaire plus tard cette année

[ad_1]

Le PDG de Moderna Inc. s’attend à ce que les personnes entièrement vaccinées aient besoin d’un rappel supplémentaire de COVID-19 plus tard cette année, car l’efficacité du premier rappel diminue avec le temps.

S’exprimant jeudi lors d’une conférence virtuelle des PDG du secteur de la santé organisée par Goldman Sachs Group Inc. GS,
-0,43 %,
ARNm moderne,
+0.39%
Le directeur général Stéphane Bancel a déclaré que le booster actuel devrait être suffisant pour protéger les gens pendant la vague d’omicron hivernale.

Cependant, « je serai surpris lorsque nous aurons ces données dans les semaines à venir qu’elles se maintiennent bien au fil du temps – je m’attendrais à ce que cela ne se maintienne pas très bien », a déclaré Bancel en référence à la force du booster. « Je pense toujours que nous aurons besoin de boosters à l’automne 22 et au-delà. »

« Nous avons dit que nous pensons d’abord que ce virus ne va pas disparaître », a déclaré Bancel. « Il va falloir vivre avec. »

Bancel a déclaré que le Royaume-Uni et la Corée du Sud ont déjà soumis des commandes pour une deuxième série de boosters.

Des études ont suggéré que la variante omicron est plus apte à briser les défenses des vaccins et des rappels. Bancel a déclaré que Moderna travaillait sur un vaccin adapté contre l’omicron, mais qu’il ne serait probablement pas prêt avant la vague d’hiver.

Il a également déclaré que la flambée actuelle pourrait en fait être bénéfique à long terme, permettant à une grande partie de la vie publique de reprendre si une partie suffisante de la population obtenait une résistance naturelle à la capture du virus.

Des temps meilleurs semblent être loin, cependant. Les hospitalisations liées au COVID aux États-Unis ont bondi de près de 60% au cours des deux dernières semaines, selon un traqueur du New York Times, tandis que la moyenne sur sept jours des cas a augmenté pour le 24e jour consécutif à un record de 585 535 mercredi – en hausse de 247 %. au cours des deux dernières semaines.

Moderna a déclaré plus tôt cette semaine avoir expédié 800 millions de doses de vaccin COVID dans le monde en 2021. Les actions ont légèrement augmenté jeudi, mais ont chuté de 21% au cours du mois dernier et de 30% au cours des trois derniers mois, par rapport au SPX du S&P 500,
-0.10%
des gains de 0,6 % et 7 %, respectivement, au cours de ces périodes.

.
[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*