Les falaises emblématiques de la Scala dei Turchi en Italie défigurées par des vandales

Une enquête est en cours après que la célèbre falaise de calcaire blanc Scala dei Turchi en Sicile a été « honteusement défigurée » par de la poussière de poudre rouge.

La Scala dei Turchi, ou marches turques, est l’un des sites touristiques les plus visités d’Italie et figure en bonne place dans les livres de l’inspecteur Montalbano du regretté auteur Andrea Camilleri.

La falaise, qui a la forme d’un immense escalier s’avançant dans la Méditerranée depuis la côte de Realmonte, dans le sud de la Sicile, a été vandalisée vendredi soir.

Les premières inspections ont établi que les coupables ont dégradé la falaise avec de la poudre d’oxyde de fer rouge, un matériau assez facile à éliminer, comme le prouve le fait que les marques sur la partie inférieure de la falaise ont été partiellement supprimées par la mer. Les bénévoles de Realmonte ont commencé à nettoyer les marques restantes samedi.

Les falaises de la Scala dei Turchi ont été colorées avec un mélange d’eau et de poudre de plâtre rouge. Photographie : Concetta Rizzo / EPA

« La splendide falaise de marne blanche de la Scala dei Turchi, une attraction de la région d’Agrigente pour les visiteurs du monde entier, a été honteusement défigurée », a déclaré Nello Musumeci, président de la Sicile. « Nous condamnons les auteurs de ce geste lâche. Elle constitue un outrage non seulement à un atout d’une rare beauté, mais aussi à l’image de notre île. J’espère que la justice identifiera rapidement les responsables.

Luigi Patronaggio, le procureur en chef d’Agrigente, a ouvert une enquête et ordonné des tests sur le matériel utilisé afin de retracer les ventes récentes de poudre de poudre rouge dans la région et, finalement, les acheteurs. La police recherche également des indices via des images de vidéosurveillance.

La Scala dei Turchi a été présentée comme candidate au statut de patrimoine mondial de l’Unesco en 2019. Cependant, le monument a été temporairement fermé et saisi par les procureurs au début de 2020 après des années de plaintes concernant sa mauvaise conservation.

Les falaises de la Scala dei Turchi avant qu'elles ne soient dégradées, surplombant la mer Méditerranée.
Les falaises de la Scala dei Turchi avant qu’elles ne soient dégradées, surplombant la mer Méditerranée. Photographie : Yola Watrucka/Alamy

La falaise a souffert de l’érosion naturelle mais aussi du grand nombre de touristes, dont certains ont volé des morceaux de roche, constituée de calcaire blanc tendre.

L’enquête a également sondé la propriété de la Scala dei Turchi, qui a été contestée pendant des années entre les autorités locales de Realmonte et Ferdinando Sciabbarà, qui a revendiqué la propriété d’une partie du littoral sur la base de documents datant du XIXe siècle.

Sciabbarà a fait l’objet d’une enquête pour occupation de terres appartenant à l’État et autres délits liés à la préservation du site. Il a été condamné à une amende de 9 100 € l’été dernier et le terrain lui a été restitué. D’après des informations parues dans la presse italienne, Sciabbarrà est prêt à vendre sa part de terrain à l’autorité locale, à condition qu’une réserve naturelle soit établie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*