Préliminaires de l’UFC Fight Night 201 : Onama détruit Benitez

Inscrivez-vous à ESPN + ici, et vous pourrez ensuite diffuser l’UFC 271 en direct sur votre téléviseur intelligent, ordinateur, téléphone, tablette ou appareil de diffusion via l’application ESPN. Dans l’une des rondes les plus folles que nous verrons probablement cette année, David Onama était le dernier homme debout.

Onama (9-1) et Gabriel Benitez (22-10) se sont tout jetés sauf l’évier de la cuisine pendant quatre minutes et se sont changés. Les deux combattants ont atterri tôt, souvent et durement, mais Benitez a été le premier à mettre son homme dans de sérieux ennuis. Une main gauche de « Moggly » fit trébucher Onama, piaffant son œil droit. Comme la blessure a été causée par un coup de poing parfaitement légal, Benitez a légitimement donné la chasse, se balançant à deux mains. Cependant, Onama a récupéré rapidement et a soutenu son adversaire dans la clôture, où il a déchargé un combo d’une douzaine de coups de poing, terminant avec une série de crochets gauche et droit qui ont laissé Benitez face contre terre et inconscient. La finition vicieuse place Onama dans la colonne des victoires après sa première défaite légère et à court préavis contre Mason Jones l’automne dernier. Benitez, qui a raté la limite de poids plume sans titre de deux livres, en a maintenant perdu deux de suite.

Egger lance, tape Clark

Stephanie Egger (7-2) n’a fait qu’une bouchée de Jessica-Rose Clark, obtenant une soumission au premier tour dans leur affrontement des poids coq. Dès le début du combat, Clark (11-7, 1 NC) s’avança immédiatement pour décrocher avec le judoka décoré. Cela s’avérerait être un choix fatidique, car Egger a utilisé un lancer de la hanche pour la déposer sur la toile une minute plus tard. Clark se remit sur ses pieds, mais Egger la jeta rapidement à nouveau, assurant le contrôle du bras droit de Clark pendant qu’elle le faisait. Egger a isolé et hypertendu le bras, et Clark tapait quelques secondes plus tard, poussant l’arbitre Jason Herzog à l’action à 3:44. La défaite met fin à une séquence de deux victoires consécutives pour «Jessy Jess», tandis qu’Egger passe à 2-1 à l’UFC.

Skelly assomme Striegl

Combattant pour la première fois en près de trois ans, dans ce qu’il a affirmé être son dernier concours d’arts martiaux mixtes, Chas Skelly est sorti avec un bang. « The Scrapper » a laissé tomber Mark Striegl avec un genou et l’a terminé avec le sol et la livre au deuxième tour de leur concours de poids plume. Skelly était en contrôle tout au long, remportant le premier tour avec une combinaison de lutte, de corps à corps et quelques frappes au sol solides. Skelly a rapidement abattu Striegl au deuxième tour, et tandis que le Philippin se remettait sur ses pieds un instant plus tard, Skelly l’a nivelé avec un genou à la mâchoire. Skelly a donné la chasse, chassant à deux mains jusqu’à ce que l’arbitre Keith Peterson intervienne. L’arrivée est arrivée à 2 minutes, 1 seconde du tour, et si c’était vraiment le dernier combat de Skelly, le Texan de 36 ans prend sa retraite avec un dossier de 19-3 avec un sans concours. Striegl tombe à 18-4 avec un sans concours, et est maintenant 0-2 en deux apparitions à l’UFC.

De Paula devance Belbita

Gloria de Paula a devancé Diana Belbita en trois rounds serrés dans leur affaire de poids paille. Comme on pouvait s’y attendre de deux anciens kickboxeurs, de Paula et Belbita ont choisi de s’engager presque entièrement sur les pieds. Le combat a été caractérisé par une chaleur presque morte dans un volume frappant, de longues impasses et les coups de tête efficaces de Belbita contre la concentration de de Paula sur les coups de pied dans les jambes. Chaque tour était individuellement difficile à marquer, mais à la fin, les trois juges ont vu le combat pour le Brésilien, 29-28. La victoire, la première en trois essais de de Paula depuis sa sortie de la série Contender de Dana White en 2020, porte son record à 6-4 au total; Belbita passe à 14-7.

Anheliger frappe Strader

Chad Anheliger (12-5) a fait ses débuts avec succès dans l’Octogone – sa 10e victoire consécutive au total – en résistant à un solide effort précoce de Jesse Strader (5-3) pour marquer un KO au troisième tour dans leur prélim poids coq. Le premier tour a semblé aller à Strader, alors que « Sui Generis » a battu et dépassé Anheliger pendant la majeure partie du tour. Le deuxième tour était plus compétitif, Anheliger prenant de l’élan sur son ennemi de plus en plus fatigué. Strader a cherché à lutter immédiatement pour ouvrir le cadre final, mais Anheliger a échappé à ses tentatives de retrait et a continué à le parsemer de frappes. La fin est venue quand Anheliger a décroché un compteur gaucher qui a assommé Strader, suivi d’un autre gauche qui l’a laissé tomber sur la toile. Anheliger fourmillait de coups de poing, atterrissant à gauche et à droite par l’arrière jusqu’à ce que l’arbitre Herb Dean plonge pour l’arrêt à 3:33.

Pearce broie Rodriguez

Jonathan Pearce a gâché les débuts de l’Octogone de Christian Rodriguez, infligeant à la série Contender de Dana White sa première défaite professionnelle après 15 minutes de lutte intense. « JSP » a accumulé plus de deux rounds complets de contrôle au sol, mettant à profit ses compétences de lutteur et son avantage de taille visible. Rodriguez a eu ses moments, y compris un étranglement à guillotine très serré au premier tour et une série de frappes au troisième qui ont fait vaciller Pearce, mais la capacité de Pearce à lutter contre la fatigue et à sécuriser les éliminations au moment critique a fini par faire la différence. Les juges ont accordé la victoire à Pearce par décision unanime (30-27, 29-28, 29-28), envoyant son record à 11-4, tandis que Rodriguez quitte l’Apex à 7-1.

Bautista Blancs Perrin

Dans le combat d’ouverture de la soirée, Mario Bautista a réservé un accueil brutal au nouveau venu des poids coq Jay Perrin, qui a pris la relève à court préavis pour remplacer Khalid Taha. Bautista a établi sa supériorité dans toutes les phases depuis le début, niant les éliminations de Perrin, marquant l’un des siens et blessant Perrin avec des coups de poing, le tout au premier tour. Les deuxième et troisième tours ont offert plus de la même chose, puis certains, car Bautista a mis plus de distance entre lui et le vétéran du CES MMA. Après trois tours, Bautista a prévalu par 30-27, 30-27 et 30-26 tableaux de bord pour passer à 9-2 en tant que professionnel ; Perrin tombe à 10-5. Publicité


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*