Le sort des Six Nations est en suspens alors que l’Angleterre tente de refuser le grand chelem à la France | Ugo Monye

[ad_1]

jeSi vous regardez l’équipe d’Angleterre qu’Eddie Jones a choisie pour affronter la France, il n’est pas nécessaire d’être un expert pour comprendre que le ballon va passer beaucoup de temps à l’antenne samedi. Ce qui me fascine, cependant, c’est à quel point les approches des deux équipes sont différentes en matière de coups de pied et quelle que soit l’équipe qui peut imposer son style particulier, elle contribuera grandement à gagner le concours.

Jones a choisi George Furbank comme arrière latéral, ce qui a peut-être surpris certains car il a connu des moments difficiles lors de ses débuts au Stade de France il y a deux ans et parce que Freddie Steward est si fiable sous le ballon haut. La France, cependant, ne donne pas vraiment de coup de pied pour rivaliser autant. Ils donnent de longs coups de pied, ils veulent inciter leurs adversaires à renvoyer le ballon, lorsqu’ils se reculent pour retourner le ballon, ou ils veulent s’engager dans un jeu de kick tennis, alors qu’ils peuvent être mortels si leurs adversaires ne s’exécutent pas correctement. . En conséquence, la prise de décision de Furbank sera essentielle et bien plus importante que sa capacité à réclamer le ballon en l’air.

Pour illustrer, Stuart Hogg a porté le ballon 14 fois lors de la défaite de l’Ecosse face à la France. Pour ces portées, il n’a fait que 14 mètres après le contact, ce qui me dit qu’une grande partie du problème était une mauvaise prise de décision. Le problème, cependant, est que la France a marqué sept de ses 14 essais après avoir reçu des coups de pied, ce qui explique pourquoi Hogg aurait été réticent à donner un coup de pied profond. La clé est donc que l’Angleterre prenne de bonnes décisions et exécute ses coups de pied contestables.

Sur l’ensemble du tournoi, sur 37 box-kicks ou up-and-under sur leur balle la France n’en a retenu qu’un. Sur les 45 qu’ils ont reçus, ils n’ont pas réussi à en rassembler un sur quatre. Cela me dit qu’ils sont vulnérables dans les airs si l’Angleterre conteste et clairement Jones a identifié Steward contre Gabin Villière comme un décalage qui peut être exploité. Jones et ses entraîneurs auront observé les performances de la France contre le Pays de Galles, ils auront vu des faiblesses dans leur jeu aérien et chercheront à emboîter le pas.

Je pense au match de 2019 à Twickenham, lorsque l’Angleterre a battu la France et que Jonny May a réussi un triplé en première mi-temps. C’était le reflux de la France, c’est une équipe complètement différente et, surtout, ils ont Shaun Edwards comme entraîneur de la défense, car c’était le trois arrière le plus désorganisé que j’aie jamais vu. Je ne me souviens pas d’un moment où le terrain de Twickenham a été fait pour paraître aussi grand.

Gabin Villière pourrait être ciblé par l’Angleterre avec Eddie Jones espérant exploiter toute vulnérabilité dans les airs. Photographie : Mark Lewis/Huw Evans/Shutterstock

Je ne m’attends pas une minute à une répétition de cela, mais le fait est que l’Angleterre a eu sa joie ce jour-là en donnant des coups de pied et de la même manière, elle se tournera à nouveau. Ils chercheront à forcer la France à faire des erreurs, tout comme ils l’ont fait ce jour-là et bien que les erreurs ne conduisent probablement pas directement à des essais, comme c’était le cas à l’époque, ils peuvent donner à l’Angleterre un territoire ou une possession à partir de laquelle ils peuvent construire.

L’Angleterre tirera également beaucoup de confiance de sa poursuite contre l’Irlande. Hugo Keenan est excellent sous le ballon haut et ce n’est pas tant qu’il a été battu, c’est plutôt que les poursuivants anglais ont réussi à l’envelopper et à forcer le turnover. Certes, c’était Johnny Sexton à cette occasion, mais le coup frissonnant de Maro Itoje en seconde période, après avoir chassé l’un des coups de pied de Ben Young, reste dans la mémoire et la poursuite de Steward était également excellente.

Sam Underhill peut ajouter à l’Angleterre dans ce sens. Son poids de tacle et son choix de tacle sont exceptionnels. Son retour est incroyablement opportun avec Tom Curry blessé et il sera en mission individuelle – tout comme Joe Worsley ou Lewis Moody l’étaient. S’il sort après avoir réussi 25 tacles et qu’il n’a pas touché le ballon, il aura fait un bon match. Cela peut sembler un peu négatif, mais il n’a pas été choisi pour faire autre chose que repousser cette grande équipe française, lourde mais mobile.

Donner le ton tôt sera également essentiel – cela ne peut pas être aussi mauvais que la semaine dernière – mais si la France renverse un ou deux ballons hauts tôt, la foule commencera à s’énerver et l’Angleterre pourra en profiter. Malgré tout ce que la France a établi la norme dans ce tournoi, elle n’a jamais été dans cette situation auparavant. Oui, Edwards a avec le Pays de Galles, mais aucun des joueurs, aucun des autres entraîneurs n’a participé à un match du Grand Chelem. L’Angleterre doit essayer d’exploiter ce sens de l’inconnu et amener la France dans un endroit où elle n’est jamais allée auparavant. L’Irlande a réussi pendant 60 minutes et finalement ce n’était pas suffisant mais l’Angleterre devra le faire pendant les 80 minutes.

J’ai critiqué l’attaque de l’Angleterre dans ce tournoi et pour une grande partie, cela n’a tout simplement pas fonctionné. Ils ont réussi deux essais en dehors du match contre l’Italie, ce qui n’est tout simplement pas suffisant et je ne vois vraiment pas l’Angleterre battre la France en termes d’essais. Cela signifie qu’il est temps pour l’Angleterre de revenir à son ADN plutôt que d’essayer de développer sa structure offensive. Ils doivent se concentrer sur quatre domaines clés : la mêlée, l’alignement, leur défense et leur poursuite. C’est l’approche tactique qu’ils ont adoptée avec 14 hommes la semaine dernière et je m’attends à ce qu’ils recommencent avec 15. C’est revenir à l’essentiel, c’est suspendre le projet « Nouvelle-Angleterre », mais il est temps pour cela côté pour livrer un résultat.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*