« Nous pensions que cela pourrait être assez bon » – Kevin Magnussen est satisfait des qualifications en montagnes russes mais pense qu’il était encore plus possible

[ad_1]

Kevin Magnussen de Haas pense que le problème hydraulique de sa voiture l’a empêché de se battre pour une place encore plus élevée sur la grille.

Kevin Magnussen a passé son premier week-end dans le Haas et cela s’est déroulé de manière plutôt satisfaisante pour lui et pour l’équipe. Il est revenu au sport et s’est classé septième lors de sa première qualification de la saison.

Au cours des deux dernières années, Haas est resté en fond de grille. Avec le retour de Magnussen, c’est peut-être l’année où l’équipe retrouvera sa forme.

Magnussen a rencontré un problème hydraulique dans sa voiture lors des qualifications et c’est pourquoi il n’a pu effectuer qu’un seul run de qualification lors des sessions Q2 et Q3.

Le pilote danois a déclaré: «Nous pensions que cela pourrait être assez bon. Nous ne savions même pas si nous pouvions repartir en Q3, donc obtenir la 7e place pour la course de demain, après tout, c’est vraiment cool.

A lire aussi : Valtteri Bottas partage ses réflexions après des débuts tonitruants en qualifications avec Alfa Romeo

Kevin Magnussen et son scénario cauchemardesque dans le garage

En raison du problème hydraulique, Magnussen a dû conduire les voitures tout en restant dans les limites. Il a expliqué qu’il devait s’asseoir dans la classe pour la seconde moitié du Q2 et regarder. Il l’a décrit comme un cauchemar car il ne pouvait pas monter sur la piste pour répondre aux tours des autres pilotes.

Magnussen a déclaré: «C’était une fuite hydraulique que nous avons découverte; [the mechanics] a fait un correctif, mais ils ont tout juste réussi à le faire pour la dernière exécution [in Q3].”

« Nous l’avons découvert après le premier run en Q2, et nous n’avons pas pu repartir. J’étais assis là dans la voiture, pendant qu’ils la réparaient, espérant que personne ne s’améliorerait trop.

« Nous sommes passés au troisième trimestre, puis [I was] en espérant toujours qu’ils le feraient réparer à temps pour un seul tour en Q3 à la fin, ce qu’ils ont fait ! »

De plus, Magnussen pense qu’il aurait pu faire mieux s’il n’avait pas été confronté au problème avec la voiture.

« Je devais rester dans une vitesse, en quatrième vitesse, pendant tout le tour », a-t-il commenté.

« Je n’ai pas été capable d’aller vite dans le tour de départ et d’ajuster mes pneus, donc j’ai été compromis à quelques endroits, mais c’est toujours P7, donc nous sommes super contents.

« Nous avons fait un temps de 1:31.4 en Q2 dans la première manche, et nous n’avons pas obtenu deux points en Q2, donc on pourrait penser qu’il pourrait y avoir un peu plus. »

« La fiabilité est certainement la plus grande préoccupation avant la course de demain. Ce n’est pas tant le rythme, l’équilibre, l’usure des pneus ou la stratégie, c’est plutôt aller au bout. Et, si nous arrivons au bout, je suis sûr que nous pourrons terminer en bonne position.

A lire aussi : Lewis Hamilton est moyennement satisfait de sa performance lors des qualifications à Bahreïn


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*