« Nous avions l’impression d’être plus rapides que nos adversaires » – Kevin Magnussen explique pourquoi Haas a eu du mal au GP d’Australie 2022

[ad_1]

Après un bon début de saison 2022, Haas et Kevin Magnussen ont subi un léger revers en Australie en terminant sans point.

Haas a fait face à une pré-saison tumultueuse hors piste. L’invasion de l’Ukraine par la Russie a entraîné le départ d’Uralkali et de Nikita Mazepin de l’équipe, quelques jours seulement avant le début de la campagne.

En un rien de temps, ils ont ramené l’ancien pilote Kevin Magnussen, qui n’avait pas couru en F1 depuis 2020. Malgré les tracas de dernière minute, ils ont pris un brillant départ cette année.

Au GP de Bahreïn, Magnussen a surpris tout le paddock en amenant sa Haas à une cinquième place. Il a été suivi d’une autre arrivée dans les points à Djeddah pour le Danois, où il a terminé P9.

Son coéquipier Mick Schumacher n’a pas encore obtenu ses premiers points en F1, mais le jeune Allemand a lui aussi montré de l’éclat lors des deux premières manches.

Cependant, lors du GP d’Australie du week-end dernier, leur départ fulgurant s’est heurté à un obstacle. Le VF-22 a semblé en retard tout le week-end et, sans surprise, aucun des pilotes n’a terminé dans le top 10.

A lire aussi : Max Verstappen a critiqué le rythme des voitures de sécurité lors de la saison 2022

Albert Park était une piste amusante à parcourir, déclare Kevin Magnussen de Haas

Malgré un week-end décevant, Magnussen insiste sur le fait qu’ils se sont amusés à conduire sur la piste dimanche. Il a loué le circuit pour son tracé à grande vitesse et a blâmé la chance pour ne pas avoir marqué de points.

Schumacher s’est qualifié P15 devant Magnussen en P16 pour la course. Cependant, ce dernier est catégorique sur le fait qu’ils avaient en tête une stratégie qui aurait pu leur permettre de finir dans les points.

« C’était très amusant et une belle piste », a-t-il déclaré. « Je suis déçu de ne pas avoir de points aujourd’hui. Nous avons fait un petit pari, je dirais, avec le pneu dur, parce que nous avions l’impression d’être plus rapides que nos adversaires, ce que nous étions.

« Mais, encore une fois, la voiture de sécurité est arrivée et a complètement ruiné la stratégie », a poursuivi l’ancien pilote McLaren. « Nous savons que c’est le pari, mais c’est arrivé deux fois maintenant, donc c’est une déception. Nous les prendrons la prochaine fois !

La saison de F1 reprend après une semaine d’interruption, lorsque les équipes se rendent à Imola pour le Grand Prix d’Émilie-Romagne.

A lire aussi : Aston Martin s’inquiète pour Sebastian Vettel après un GP d’Australie désastreux


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*