« Cela doit absolument changer » – Sebastian Vettel soutient Max Verstappen pour le plaidoyer de charge de travail du vendredi

[ad_1]

Sebastian Vettel soutient la demande de Max Verstappen de réduire la charge de travail vendredi, car les week-ends de Grand Prix sont toujours épuisants.

En 2022, la F1 a supprimé le jeudi de la conférence de presse et l’a ajusté avec les séances d’essais libres du vendredi. Avec cela, ils avaient l’intention de réduire le nombre de jours de travail pour les équipes sur le site.

Cependant, cela n’a pas profité aux pilotes. Au contraire, leurs journées du vendredi n’ont été prolongées qu’avec tant d’événements. Par conséquent, Max Verstappen a fait valoir que la charge de travail des chauffeurs devrait être réduite le vendredi.

L’actuel champion du monde avant le Grand Prix d’Émilie-Romagne a parlé de la pression de travail que les conducteurs subissent désormais le vendredi.

« Jeudi, c’est très long, ce qui officiellement n’est plus vraiment un jour, mais pour nous, c’est la même quantité voire plus un jeudi et encore plus un vendredi, où vous arrivez tôt », a déclaré Verstappen.

« Arriver tôt n’est pas un problème, mais toute la journée est plus longue, donc avec plus de courses, vous aimeriez avoir un week-end plus court, mais en fait maintenant, avec plus de courses, nous avons aussi plus de jours où nous sommes sur la piste et faisons des choses . Cela doit absolument changer.

A lire aussi : Le chef de Red Bull, Max Verstappen ou Charles Leclerc, deviendrait champion du monde 2022

Sebastian Vettel soutient la demande de Max Verstappen

Verstappen a trouvé un allié pour ses demandes en l’ancien pilote Red Bull Sebastian Vettel. Le pilote de course allemand soutient que le but de réduire le jeudi des week-ends de Grand Prix était de raccourcir les choses, mais cela n’a pas abouti à cela.

« Nous devons donc nous améliorer. Nous pouvons nous améliorer. L’essentiel est que vous vouliez que nous soyons excités si vous avez les mêmes questions pendant une heure. Ce ne sera pas le cas.

« Nous sommes tous allés au stylo télé et, fondamentalement, notre excitation n’est pas à son apogée. Nous devons trouver une meilleure façon », a-t-il ajouté. Maintenant, avec deux des pilotes de premier plan qui s’expriment contre la charge de travail de vendredi, il reste à voir ce que la F1 et la FIA feront à ce sujet.

A lire aussi : Sebastian Vettel raconte ce qui a été plus blessant que le chagrin du titre 2018


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*