De combien mon allocation de sécurité sociale augmente-t-elle lorsque je retarde la déclaration ?

Un e-mail récent se lit (en partie) comme suit :

J’approche de l’âge de 62 ans lorsque je peux déposer ma demande de sécurité sociale. J’ai entendu dire que si je produis à 62 ans, mes prestations seront le plus pénalisées et que si j’attends de déposer mes prestations augmenteront de 8 % pour chaque année que j’attends.

Est-ce correct?

Cher lecteur,

Vous avez en partie raison, et vous êtes sur la bonne voie avec le reste de votre déclaration, juste un peu en retrait sur les montants exacts.

Il est vrai que si vous demandez votre allocation de sécurité sociale à 62 ans, votre allocation sera réduite au montant minimum. Il est également vrai que pour chaque année que vous retardez, votre prestation augmentera, mais ce n’est pas toujours de 8 % par an.

En savoir plus sur Sécurité sociale sur Oxtero

Pour mieux comprendre les augmentations d’une année à l’autre, nous devons revoir les règles concernant les réductions pour déclaration anticipée. Pour les 36 mois les plus proches de votre âge de retraite à taux plein (67 ans pour les personnes nées en 1960 ou après, un peu moins pour celles qui sont nées avant), la réduction s’élève à 5/9 de 1 % pour chaque mois. Donc, si vous déposez exactement 36 mois (3 ans), avant votre âge de retraite à taux plein (FRA), la réduction de votre prestation sera de 20 %. Nous obtenons ce résultat en multipliant 5/9% par 36 (180/9 = 20).

Pour tous les mois supérieurs à 36 avant votre FRA, la réduction est calculée comme 5/12 de 1 % par mois. En fait, cela se traduit par une réduction de 5 % des prestations pour chaque période de 12 mois supérieure à trois ans avant votre FRA.

La réduction maximale des prestations se produit lorsque vous déposez une demande de prestations de sécurité sociale à 62 ans, votre premier âge d’admissibilité. Si votre FRA a 67 ans, l’âge de 62 ans correspond à 60 mois (cinq ans) avant votre FRA. Nous savons donc qu’il y aura une réduction de 20 % (puisque c’est plus de 36 mois) plus les mois supplémentaires supérieurs à 36. 60 mois moins 36 mois équivaut à 24 mois. La réduction pour ces 24 mois supplémentaires est de 10 %, car 24 fois 5/12 % équivaut à 10 % (120/12 = 10).

Lis: Une majorité de travailleurs ont confiance dans la sécurité sociale – devriez-vous ?

Puis plus tard, après FRA, il y a un autre type d’augmentation, appelé crédit de retraite différée. Ce crédit est de 2/3% par mois, soit un total de 8% pour chaque année de retard. (C’est de là que vient l’augmentation de 8 % pour chaque année de retard, mais cela ne fonctionne pas exactement comme vous le pensez. Lisez la suite.) Pour en savoir plus sur les crédits de retraite différés, cliquez sur ce lien.

Afin de comprendre de combien votre prestation augmentera pour chaque année de retard (à partir de 62 ans), nous devons calculer les montants des prestations à chaque tranche d’âge et comparer. Je les ai mis dans le tableau suivant, ainsi que le pourcentage d’augmentation d’une année sur l’autre :

Âge

Montant de la prestation

Augmentation d’une année sur l’autre

62

700 $

63

750 $

7,14%

64

800 $

6,67 %

65

866,67 $

8,33%

66

$933.33

7,69 %

67

1 000 $

7,14%

68

1 080 $

8%

69

1 160 $

7,41 %

70

1 240 $

6,9 %

Ce tableau est basé sur une personne qui a un FRA de 67, et la prestation de cette personne disponible à 67 ans (également connue sous le nom de montant d’assurance primaire, ou PIA) est de 1 000 $. Vous pouvez voir cela en regardant la ligne de 67 ans, indiquant 1 000 $ de prestations.

Les COLA (ajustements au coût de la vie) annuels n’ont pas été pris en compte dans ce tableau, car cela compliquerait les choses et les rendrait incompréhensibles.

Comme le montre le tableau, l’augmentation réelle d’une année sur l’autre varie d’aussi peu que 6,67 % à 8,33 % – ce n’est pas toujours une augmentation de 8 % d’une année sur l’autre. En fait, même si 8 % est cité assez souvent (parce que c’est le montant utilisé pour le calcul des DRC), il n’y a qu’une seule période d’une année sur l’autre où l’augmentation est exactement de 8 %, et c’est la première année après votre FRA. En effet, les augmentations de la RDC ne sont pas composées, mais plutôt cumulatives. Le crédit de retard de 8 % pour chaque année est simplement ajouté aux 8 % de l’année précédente, donc un retard de deux ans est de 16 % ; trois ans est de 24%, et ainsi de suite.

En raison de la nature cumulative de l’augmentation, le taux d’augmentation d’une année à l’autre est inférieur à 8 % pour chaque année subséquente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*