« Voici un pilote de F1 qui fait la différence » – F1 Twitter en admiration devant Sebastian Vettel alors qu’il visite une prison pour lancer un atelier pour ses détenus

Sebastian Vettel a rendu visite au HMP Feltham jeudi et a dit aux jeunes contrevenants qu’ils pourraient se trouver un emploi au sein de la F1.

Lors de sa visite à la prison avec le vice-Premier ministre britannique Dominique Raab, Vettel a partagé des mots de sagesse et d’espoir avec ses détenus stupéfaits. Il a lancé un nouvel atelier de mécanique pour les délinquants âgés de 18 à 21 ans, afin qu’ils puissent avoir des qualifications formelles. Vettel a expliqué à ces jeunes délinquants que tout le monde dans la vie méritait une seconde chance.

« Si vous traversez la vie avec un esprit ouvert et si vous êtes prêt à être inspiré, alors les choses se passeront pour vous », a déclaré le pilote Aston Martin. « Peut-être que ces gars-là peuvent même trouver une future carrière en travaillant avec des voitures. »

C’est un beau geste du quadruple champion du monde. Comme toujours, ses fans étaient ravis de le voir apporter à nouveau des changements à la communauté hors piste.

Lisez aussi: « Mariage parfait de vitesse et de glamour » – Le PDG de F1 déclare que l’annonce du GP de Las Vegas a quatre fois plus d’impact que le Super Bowl

Sebastian Vettel, héros de la F1 dans les initiatives hors piste

Ce n’est pas la première fois que Vettel prend une initiative qui lui a valu des applaudissements. Auparavant, il a été un ardent défenseur des droits LGBTQ+ et a également mis en lumière la question du changement climatique.

Souvent avant les week-ends de course, le joueur de 34 ans utilise sa plateforme pour faire part de ses inquiétudes concernant ces problèmes. Cela a fait de lui l’une des figures les plus appréciées de la F1 aujourd’hui.

Sur la bonne voie cependant, la carrière de Vettel ces derniers temps n’a pas été la même que ses exploits passés. Entre 2010 et 2013, il a remporté quatre championnats du monde avec Red Bull, après quoi il est parti pour Ferrari en 2014.

Son déménagement en Italie ne s’est pas tout à fait déroulé, car il n’a remporté que 14 courses en sept saisons avec la Scuderia. Son échec à remporter un championnat avec Ferrari l’a incité à rejoindre Aston Martin. Cette décision n’a pas non plus répondu aux attentes.

Depuis son arrivée à Silverstone, il n’a gagné qu’un seul podium et a passé la grande majorité de son temps dans le milieu de terrain inférieur.

Lire aussi : « Les injustices qu’il subit dans un sport élitiste » – Le père du musicien brésilien affirme que Lewis Hamilton est victime de racisme en F1


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*