L’Angleterre inaugure une nouvelle ère de test avec des appels à Harry Brook et Matthew Potts

La nouvelle aube de la balle rouge en Angleterre a vu deux joueurs de 23 ans non plafonnés obtenir leur première chance de gloire internationale et une deuxième chance offerte aux deux quilleurs les plus expérimentés du pays de tous les temps, alors que l’équipe cherche à améliorer sa fortune récemment moribonde sous l’intendance de Brendon McCullum.

Comme largement suivi par le nouveau capitaine de l’équipe, Ben Stokes, l’équipe de 13 hommes pour les deux premiers tests d’une série de trois matchs contre les compatriotes néo-zélandais de McCullum, à Lord’s et Trent Bridge le mois prochain, comprend à la fois James Anderson et Stuart Broad. , respectivement premier et troisième sur la liste la plus capée de tous les temps en Angleterre.

Ils reviennent au bercail après avoir été exclus de l’équipe qui a visité les Antilles en mars, tandis que l’Angleterre a une longue liste d’absents pour blessures parmi les quilleurs, Ollie Robinson, récemment empoisonné par la nourriture, n’étant pas considéré comme apte à être sélectionné.

Harry Brook du Yorkshire, qui avec 758 courses en huit manches de championnat de comté à une moyenne de 151,6 a été le batteur national exceptionnel de l’été anglais jusqu’à présent, obtient son premier appel de test – il a fait ses débuts en T20 en janvier – aux côtés de Matthew de Durham Potts, dont le parcours actuel de 35 guichets est 11 de plus que tout autre quilleur dans les deux divisions.

The Spin : inscrivez-vous et recevez notre e-mail hebdomadaire sur le cricket.

Rob Key, directeur général du cricket masculin d’Angleterre, a déclaré que le duo avait été « récompensé pour des débuts exceptionnels dans la saison du comté et méritait l’opportunité de revendiquer une revendication à ce niveau ».

Plus récemment, Potts a remporté 11 guichets alors que Durham battait Glamorgan la semaine dernière, affichant les meilleurs chiffres en carrière de sept pour 40 en deuxième manche. « J’ai tendance à ne pas trop essayer de les lire », a-t-il déclaré après ce jeu de rapports suggérant qu’il était en ligne pour un appel de test. « Ce serait un rêve d’être choisi et, évidemment, jouer au test de cricket est quelque chose que j’aspire à faire. »

La Nouvelle-Zélande a remporté le premier championnat du monde de test l’année dernière, lorsqu’elle a également parfois surclassé l’Angleterre en remportant une série de tests de deux matchs, et occupe actuellement la troisième place du classement des tests, bien devant la sixième équipe anglaise, mais Key a déclaré qu’il s’attendaient à ce que les réunions de cette année soient très disputées.

« C’est le début d’une nouvelle ère pour notre équipe de test sous la direction de Ben et Brendon », a-t-il déclaré. « Avec un mélange de jeunesse et d’expérience, nous avons sélectionné une équipe passionnante qui peut rivaliser avec la Nouvelle-Zélande. Ça promet d’être une série alléchante, et j’ai hâte que l’équipe débute contre une très bonne équipe néo-zélandaise. C’est une perspective fascinante pour tous ceux qui sont liés au sport dans ce pays.

L’équipe a été sélectionnée par un panel de six hommes composé de Key, McCullum et Stokes ainsi que du directeur de la performance de la BCE, Mo Bobat, du dépisteur en chef, James Taylor, et du responsable de l’identification des joueurs, David Court.

Équipe d’essai d’Angleterre : Ben Stokes (Durham, capitaine), James Anderson (Lancashire), Jonathan Bairstow (Yorkshire), Stuart Broad (Nottinghamshire), Harry Brook (Yorkshire), Zak Crawley (Kent), Ben Foakes (Surrey), Jack Leach (Somerset), Alex Lees (Durham), Craig Overton (Somerset), Matthew Potts (Durham), Ollie Pope (Surrey), Joe Root (Yorkshire).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*