McIlroy rejette le match d’ouverture soutenu par l’Arabie saoudite comme n’étant pas un « véritable tournoi »

[ad_1]

Rory McIlroy a pris un coup lors du premier événement de la série de golf par échappée soutenue par l’Arabie saoudite en suggérant qu’il ne s’agit pas d’un « véritable tournoi ».

Le champ pour la visite de LIV Golf au Centurion Club dans le Hertfordshire la semaine prochaine a maintenant été en partie confirmé, avec l’inclusion de l’ancien numéro 1 mondial Dustin Johnson la plus grande surprise.

Le nom de Phil Mickelson ne figure pas encore sur la liste des inscrits pour l’événement à 25 millions de dollars, mais les organisateurs du tournoi espèrent que le six fois vainqueur majeur jouera.

Mickelson n’a pas joué de manière compétitive depuis que des commentaires concernant l’Arabie saoudite ont été publiés en février. Greg Norman, qui dirige le programme LIV, a été en contact régulier avec Mickelson.

Lee Westwood, Ian Poulter, Sergio García et Martin Kaymer sont les participants confirmés pour le concours de 54 trous. Il en va de même pour Graeme McDowell, qui soulève des questions sur sa viabilité en tant que futur capitaine de la Ryder Cup européenne. Pourtant, bon nombre des 42 joueurs répertoriés sont des inconnus relatifs, un point non manqué sur McIlroy.

« Je ne pense certainement pas que le peloton soit quelque chose à sauter de haut en bas », a déclaré McIlroy lors de la préparation du tournoi commémoratif du PGA Tour. « Regardez le terrain cette semaine. Regardez le terrain la semaine prochaine au Canada. Ce sont de vrais tournois de golf.

Johnson et McDowell ont suscité la fureur de leurs sponsors, la Banque Royale du Canada. La même entreprise soutient l’Open canadien, auquel Johnson devait participer – et pour lequel il faisait partie de la promotion – avant d’accepter une offre extrêmement lucrative de figurer en Angleterre.

« Avec nos partenaires de RBC, nous sommes déçus d’apprendre à ce stade tardif que Dustin Johnson a pris la décision de participer à l’événement LIV Golf », a déclaré l’Omnium canadien dans un communiqué.

RBC s’est dit « extrêmement déçu » du choix de Johnson avant de faire plus tard une déclaration un peu plus ferme. « À la suite des décisions prises par les golfeurs professionnels Dustin Johnson et Graeme McDowell de jouer le premier match de la LIV Golf Invitational Series, RBC met fin à son accord de parrainage avec les deux joueurs », a déclaré RBC. « Nous leur souhaitons bonne chance dans leurs projets futurs. »

Avant la décision de son parrain, McDowell avait admis que « les conséquences perçues sont définitivement préoccupantes ». Il a ajouté: «C’était une décision extrêmement difficile. C’est une décision difficile en tant que joueur quand il y a tant d’inconnues. Nous ne savons pas quelle sera la réaction. Cela se résume simplement au fait que je suis une entreprise et que j’ai opéré partout dans le monde pendant 20 ans. C’est une opportunité incontournable. »

Amnesty International a appelé ceux qui jouent au Centurion à utiliser la plateforme pour mettre en lumière les problèmes des droits humains en Arabie saoudite. Sacha Deshmukh, directeur général d’Amnesty International UK, a déclaré: « Nous ne disons pas aux golfeurs de boycotter ce tournoi, mais nous soulignons qu’il s’agit une fois de plus d’un exercice de lavage du sport pour les autorités saoudiennes qui tentent de se renommer et de détourner l’attention de leur bilan épouvantable en matière de droits de l’homme.

Graeme McDowell affirme qu’il est préoccupé par les conséquences de sa participation au tournoi de golf LIV. Photographie: Jason Vinlove / USA Today Sports

«Le sport est une question de relations publiques et de détournement calculé, alors lorsque Greg Norman a récemment tenté de minimiser le meurtre de Jamal Khashoggi comme une« erreur »ou lorsque son collègue de LIV Golf, Phil Mickelson, a fait référence à des personnes« effrayantes »au pouvoir en Arabie saoudite, ils ont effectivement a fait sauter le couvercle sur la tentative de Riyad d’utiliser le golf pour restaurer son image internationale.

« Nous exhortons tous les golfeurs qui participent à ce tournoi financé par l’Arabie saoudite à dénoncer les violations des droits de l’homme en Arabie saoudite. » La communauté persécutée des droits de l’homme en Arabie saoudite sera amèrement déçue si des superstars du golf bien payées prennent l’argent de LIV Golf mais gardent le silence sur ce qui se passe en Arabie saoudite.

Les PGA et DP World Tours tenteront inévitablement au moins de pénaliser ceux d’entre eux qui partiront la semaine prochaine. Pour l’instant, ces organisations gardent le silence sur la sévérité des sanctions potentielles.

Un communiqué du PGA Tour a déclaré: « Comme communiqué à l’ensemble de nos membres le 10 mai, les membres du PGA Tour n’ont pas été autorisés à participer à l’événement saoudien de la Saudi Golf League en vertu des règlements du tournoi du PGA Tour. Les membres qui enfreignent les règlements du tournoi sont passibles de mesures disciplinaires.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*