Le comité dirigé par les employés contre la discrimination fondée sur le sexe et le genre chez Blizzard prévoit un débrayage

[ad_1]

L’ABK Workers Alliance prévoit un débrayage en raison d’attaques contre les libertés civiles des employés d’Activision Blizzard liées au récent renversement de Roe v. Wade et des politiques de santé de l’entreprise, qui, selon les employés, ne les protègent pas.

Le débrayage, qui est organisé par le Comité dirigé par les employés contre la discrimination fondée sur le sexe et le genre, doit avoir lieu le 21 juillet. Des demandes avaient déjà été adressées à la direction de l’entreprise, notamment la modification des politiques, la fin de l’arbitrage obligatoire, la protection contre les représailles. , congé parental élargi, etc.

L’ABK Workers Alliance affirme qu’au lieu de leur répondre directement, Activision Blizzard a choisi de répondre via les médias. L’Alliance affirme également qu’Activision Blizzard a déclaré que certaines demandes antérieures avaient été satisfaites, mais elles ne l’ont pas été.

« Bien que des types spécifiques d’arbitrage forcé aient été abandonnés, notre demande initiale était la fin de tous les accords d’arbitrage forcé », lit-on dans la déclaration de l’ABK Workers Alliance. « De plus, il y a eu des cas d’employés qui signaient encore des accords d’arbitrage sans être informés de leur capacité à y renoncer. »

Une série de demandes de débrayage ont été publiées avec ces déclarations, qui traitent de plusieurs choses, telles que la possibilité de travailler à distance 100% du temps ou d’avoir la possibilité de déménager dans un bureau dans un «état ou pays sûr», une aide à la réinstallation, des ajustements au coût de la vie pour ceux qui déménagent, un fournisseur d’assurance maladie qui couvre les soins de santé transgenres et génésiques, et plus encore.

Image via ABK Workers Alliance

Ceux qui souhaitent soutenir l’ABK Workers Alliance et le Committee Against Sex and Gender Discrimination peuvent le faire en partageant le tweet avec leur déclaration ou en contribuant à leur fonds de grève.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*