Les hôpitaux doivent proposer des avortements en cas d’urgence, selon le gouvernement fédéral

Les responsables fédéraux de la santé ont déclaré que les médecins et les hôpitaux doivent pratiquer un avortement en vertu de la loi fédérale lorsqu’une femme enceinte en état d’urgence médicale a besoin de la procédure pour être stabilisée.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a déclaré lundi qu’une loi fédérale protégeant l’accès aux traitements d’urgence oblige à pratiquer un avortement si un médecin le juge nécessaire en cas d’urgence médicale, même si la procédure n’est pas légale en vertu de la loi de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*