Stellantis met fin à la joint-venture Jeep China

Stellantis NV a annoncé lundi qu’elle mettrait fin à la coentreprise qui fabrique et distribue sa marque Jeep en Chine et se concentrerait sur la vente de voitures Jeep importées dans le pays.

Le constructeur automobile STLA basé à Amsterdam,
+2,37%

STLA,

a déclaré que la raison en est qu’il n’a pas progressé dans son projet de prendre une part majoritaire dans la coentreprise avec le chinois Guangzhou Automobile Group Co.

« Stellantis a l’intention de coopérer avec GAC Group pour mettre fin de manière ordonnée à la joint-venture formée en mars 2010, qui a été déficitaire ces dernières années », a-t-il déclaré.

En conséquence, il comptabilisera une charge de dépréciation hors trésorerie d’environ 297 millions d’euros (299,6 millions de dollars) dans ses résultats du premier semestre.

En janvier, Stellantis a annoncé qu’il prévoyait d’augmenter sa participation dans GAC-Stellantis à 75% contre 50% après qu’un changement de réglementation a rendu possible des investissements étrangers supplémentaires dans des coentreprises locales.

Stellantis a déclaré qu’elle adopterait une approche légère en termes d’actifs pour la marque en Chine en se concentrant sur la vente de voitures Jeep importées.

Écrivez à Cristina Roca à cristina.roca@wsj.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*