Les alpinistes néo-zélandais survivent aux avalanches et au blizzard grâce à la grotte de neige et aux bars à muesli

Deux alpinistes enterrés par une avalanche puis pris dans un blizzard au sommet de l’une des chaînes de montagnes les plus célèbres de Nouvelle-Zélande ont survécu à leur calvaire en se creusant dans la neige, en construisant une grotte et en vivant de bars à muesli.

Les deux hommes dans la vingtaine participaient à une aventure d’escalade sur glace de trois jours dans les Remarkables – une chaîne de 2 300 mètres d’altitude au-dessus de Queenstown – lorsqu’ils ont déclenché une avalanche et ont été emportés à environ 20 mètres de descente.

Le couple s’est creusé pour découvrir que le temps se rapprochait et qu’ils ne pourraient pas traverser les chaînes en toute sécurité sans risquer de déclencher une autre avalanche.

Les hommes ont appelé la police à l’aide mardi à midi, qui a ensuite demandé l’aide du sauvetage de la falaise alpine de Wakatipu.

« C’est un terrain très escarpé et accidenté, montagneux et enneigé… lorsque les tempêtes éclatent, cela peut être un endroit assez inhospitalier », a déclaré le coordinateur de l’équipe, Russ Tilsley.

Les deux premières tentatives de sauvetage par hélicoptère ont été contrecarrées par un blizzard.

«Il se faisait tard dans la journée et nous avons décidé qu’il était trop tard pour mettre une équipe à pied… nous savions que nous avions une belle matinée calme le lendemain matin, alors nous avons parlé aux gars et ils étaient de bonne humeur, et ils a décidé de construire une grotte de neige », a déclaré Tilsley.

Les hommes ont trouvé un rocher de la taille d’un garage qui s’était construit avec de la neige et creusé à côté. Cela aurait fait de leur nuitée un 0C confortable; à l’extérieur, la température aurait ressemblé à -12C dans le vent.

« Ils avaient eu une tente les nuits précédentes, mais qui avait été enterrée dans le vent et la neige et aurait été assez humide – ils auraient été beaucoup plus à l’aise dans la neige », a déclaré Tilsley.

L’équipe de secours a vérifié que les hommes avaient assez de nourriture pour la nuit. « Et le gars dit, eh bien, vous savez, je pense que nous avons peut-être 10 à 15 barres de muesli », a déclaré Tilsey.

Les hommes étaient presque à court de combustible pour leur réchaud – nécessaire pour faire fondre l’eau – ce qui était « une grande préoccupation » car essayer de faire fondre la neige dans la bouche pour s’hydrater peut consommer plus d’énergie qu’elle n’en fournit.

Mais les hommes ont survécu la nuit et ont été secourus le lendemain.

« Ils étaient un peu secoués, un peu humides plus qu’autre chose, et ils étaient assez humbles. »

C’est une chance incroyable que les hommes aient été au bord de l’avalanche lorsqu’elle s’est déclenchée, a déclaré Tilsley.

« Ils ont eu de la chance d’être là et non à 50 ou 100 mètres dans le courant, car ils auraient probablement été morts. »

Les hommes avaient pris la bonne décision de battre en retraite et d’attendre de l’aide, a-t-il déclaré. « Beaucoup de gens – en particulier les jeunes hommes kiwis – sont parfois assez stoïques, donc c’est un peu difficile pour eux d’avaler, sachant qu’ils ne pourraient pas s’en sortir. Mais ils ont fait ce qu’il fallait. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*