La marque Pro-Trump condamnée à une amende pour avoir utilisé de fausses étiquettes « Made in USA »

Une marque pro-Donald Trump a été condamnée à une amende par la Federal Trade Commission (FTC) pour avoir utilisé de fausses étiquettes « Made in USA » sur des articles importés d’autres pays.

La société de vêtements Lions Not Sheep, basée dans l’Utah, a été citée pour la première fois par la FTC en mai pour avoir remplacé les étiquettes « Made in China » sur leurs vêtements par de fausses étiquettes « Made in USA ».

La société et son propriétaire, Sean Whalen, ont été condamnés à payer 212 335 dollars d’amende le 28 juillet et à cesser de produire des vêtements avec de fausses étiquettes, selon un communiqué de la FTC.

« Arrêtez de faire de fausses déclarations Made in USA, et avouez la production étrangère », lit-on dans la déclaration du 28 juillet de la FTC.

Lions Not Sheep est largement connu pour produire des vêtements avec des messages conservateurs, y compris des vêtements avec des slogans comme « Let’s Go Brandon » et « Shall Not Be Infringed », faisant référence au droit de porter des armes.

Une copie gratuite de la constitution américaine est également expédiée avec chaque commande, selon le site Web de la marque.

La société vend des t-shirts, des chapeaux et d’autres vêtements via son site Web et Amazon, rapporte USA Today.

Selon la plainte de la FTC, en octobre 2020, Whalen a admis que les chemises de la marque étaient en fait fabriquées en Chine et sérigraphiées aux États-Unis, après de multiples commentaires d’autres personnes demandant si les produits étaient fabriqués aux États-Unis.

Au cours de la vidéo de quatre minutes publiée sur les réseaux sociaux, Whalen a déclaré: «Donc, nos chemises sont fabriquées en Amérique… Mais ces chemises sont fabriquées en Chine, tout comme presque toutes les chemises fabriquées en Amérique que vous portez. Voilà comment cela fonctionne. »

L’année suivante, la FTC affirme que Lions Not Sheep a commencé à changer les étiquettes de ses vêtements en étiquettes « Made in USA », malgré les vêtements provenant de pays étrangers.

À l’avenir, la FTC a déclaré dans un communiqué que l’entreprise doit cesser de prétendre que les produits sont fabriqués aux États-Unis « à moins qu’elle ne puisse prouver que l’assemblage ou le traitement final du produit – et tout traitement important – a lieu ici et que tous ou pratiquement tous les ingrédients ou des composants du produit sont fabriqués et achetés ici ».

Whalen et Lions Not Sheep n’ont pas commenté la dernière décision de la FTC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*