« Pour 100 000 $, je mettrai votre visage sur le capot du moteur » – Un pilote d’IndyCar sidéré par le prix exorbitant du billet du GP de Las Vegas

Le pilote d’IndyCar, Dalton Kellet, a déclaré que pour 100 000 $, il donnerait plusieurs luxes à un fan par rapport à ce que le GP de Las Vegas fournirait.

Le Grand Prix de Las Vegas est la nouvelle excitation en F1. À partir de 2023, les États-Unis auront trois courses au cours de leur année civile. Un à Austin, un autre à Miami et le dernier à Vegas.

Par conséquent, la F1 et plusieurs autres parties tentent de tirer profit de cette opportunité. Les hôtels MGM ont prévu d’acheter pour environ 25 millions de dollars de billets.

À l’aide de ces billets, ils créeraient plusieurs forfaits d’événements. Leur PDG, Bill Hornbuckle, a déclaré qu’avec ce plan, leurs forfaits peuvent aller jusqu’à 100 000 $.

En réponse, le pilote IndyCar représentant AJ Foyt, Dalton Kellet, a déclaré qu’il pourrait faire beaucoup plus pour les propriétaires de « cartes de crédit noires » qui sont prêts à tant éclabousser pour le GP de Las Vegas, y compris avoir leur visage sur son moteur.

« Chers fans de F1 avec les cartes de crédit noires fantaisie, pour 100 000 $, vous pouvez traîner sur le stand de chronométrage tout le week-end, pulvériser la bouteille d’eau sur ma voiture pendant les arrêts au stand, et je mettrai votre visage sur le capot du moteur. Et vos copains peuvent venir. Je dis juste », a écrit Kellet sur Twitter.

A lire aussi : 250 millions de dollars Kimi Raikkonen a accidentellement renversé un enfant en bas âge

COTA n’a pas peur du GP de Las Vegas

Avec la F1 adoptant une position pro-environnementale. Il prévoirait d’avoir un calendrier saisonnier en gardant à l’esprit la proximité régionale. Cela signifie que des Grands Prix plus proches les uns des autres pourraient être regroupés en 2023.

Bien que, généralement, les promoteurs de Grand Prix dans de telles situations hésitent à organiser des événements rapprochés car cela pourrait affecter le nombre de visiteurs. Mais le président de COTA, Bobby Epstein, dit qu’il pense que Vegas et Austin sont suffisamment différents pour que les deux réussissent même avec des dates relativement proches.

« Je pense que les deux événements sont si uniques, chacun assez excitant à sa manière, et je pense qu’il y a suffisamment de fans pour tout le monde », a déclaré Epstein à RACER. « Je pense donc qu’ils prospéreront tous les deux – l’un n’a pas à réussir aux dépens de l’autre. »

« J’apprécie qu’ils ne soient pas consécutifs, à une semaine d’intervalle. Un, parce que je veux aller à l’autre course ! Mais j’aime vraiment la façon dont ils l’ont acheminé », a-t-il ajouté.

« Rester dans les Amériques mais aller au Mexique et peut-être même au Brésil entre Vegas et nous a beaucoup de sens à la fois du point de vue de la logistique, du point de vue de l’impact environnemental et pour les sponsors et les fans.

A lire aussi : Le double champion du monde a un jour reproché à Max Verstappen, 17 ans, d’être trop jeune pour courir en Formule 1


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*