Jill Biden quitte l’isolement après deux tests négatifs et le vaccin Novavax autorisé pour les adolescents

La première dame Jill Biden a quitté l’isolement dimanche, après avoir été testée deux fois négative au COVID et a pu rejoindre son mari, le président Joe Biden, dans le Delaware.

Biden a été testé positif il y a une semaine alors qu’il était en vacances en Caroline du Sud.

« Après s’être isolée pendant cinq jours et avoir reçu des résultats négatifs de deux tests Covid-19 consécutifs, la première dame quittera la Caroline du Sud plus tard dans la journée pour le Delaware », a indiqué un communiqué de son directeur des communications.

La nouvelle survient alors que les cas connus de COVID aux États-Unis continuent de diminuer, bien que le véritable décompte soit probablement plus élevé compte tenu du nombre de personnes qui testent à domicile, où les données ne sont pas collectées.

La moyenne quotidienne des nouveaux cas s’élevait à 95 156 dimanche, selon un tracker du New York Times, en baisse de 19% par rapport à il y a deux semaines au niveau le plus bas observé depuis la mi-mai. Les cas augmentent dans le Michigan, la Caroline du Sud, le Tennessee, le Mississippi, le Maine et sont stables dans le Missouri. Ils sont en baisse dans tous les autres États.

La moyenne quotidienne des hospitalisations a baissé de 7% à 40 375, tandis que la moyenne quotidienne des décès a baissé de 7% à 460.

Voir également: La poliomyélite et la variole du singe démontrent une « concentration accrue » sur les virus

Dans l’actualité médicale, la Food and Drug Administration a autorisé le NVAX de Novavax Inc.,
-2.98%
Vaccin COVID à utiliser chez les adolescents tard vendredi. Le vaccin à base de protéines recombinantes de Novavax utilise une technologie différente de celle des injections d’ARNm développées par Moderna Inc. MRNA,
-2,13%
et Pfizer Inc. PFE,
-0,33%
et BioNTech SE BNTX,
+0,36%,
et a reçu une autorisation d’utilisation d’urgence par la FDA pour les adultes en juillet.

Le vaccin nécessite toujours une recommandation politique à utiliser par les Centers for Disease Control and Prevention, qui ont suivi la FDA d’environ une semaine lors de l’autorisation du vaccin Novavax pour les adultes.

Moderna a déclaré lundi qu’elle fournirait au gouvernement canadien un total de 12 millions de doses de son vaccin bivalent COVID, qui cible la souche originale du virus et la variante omicron.

Mise à jour sur le coronavirus: Le tour d’horizon quotidien de MarketWatch organise et rapporte tous les derniers développements chaque jour de la semaine depuis le début de la pandémie de coronavirus

Autres nouvelles sur le COVID-19 que vous devriez connaître :

• Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a reçu un diagnostic de COVID-19 et a annulé ses voyages prévus pendant son isolement, a rapporté l’Associated Press. Kishida a développé une légère fièvre et une toux samedi soir et un test PCR pour le coronavirus était positif, a déclaré Noriyuki Shikata, secrétaire du cabinet aux affaires publiques au bureau du Premier ministre. Les cas d’infections à coronavirus ont récemment augmenté au Japon, bien que la plupart des gens – y compris Kishida – aient été vaccinés.

• Un juge fédéral a rejeté une plainte d’un groupe de travailleurs de la santé qui ont déclaré avoir été injustement discriminés par l’exigence de vaccin COVID du Maine, a rapporté l’AP séparément. Les plaignants ont poursuivi le gouverneur démocrate Janet Mills et d’autres responsables du Maine ainsi qu’un groupe d’organisations de soins de santé de l’État. Les travailleurs ont fait valoir que le mandat du vaccin violait leur droit au libre exercice de la religion car il ne prévoyait pas d’exemption pour les croyances religieuses. Jon Levy, le juge en chef du tribunal de district américain du district du Maine, a écrit jeudi que le mandat du vaccin était «rationnellement fondé» et qu ‘«aucune autre analyse n’est requise».

• La politique chinoise Zéro-COVID a créé un casse-tête pour de nombreux vacanciers et touristes pris dans un verrouillage soudain, a rapporté le South China Morning Post. De nombreux visiteurs de destinations populaires se sont retrouvés bloqués à court terme, souvent à cause d’une poignée de cas seulement. Ces mesures ont brisé l’espoir qu’un assouplissement des restrictions de voyage relancerait l’industrie du tourisme et contribuerait à la croissance économique. Au lieu de cela, beaucoup ont été piégés dans des blocages qui se sont produits du Xinjiang à l’ouest jusqu’à l’île tropicale de Hainan.

Environ 80 000 touristes sont bloqués sur l’île chinoise de Hainan, que les autorités locales appellent «l’Hawaï de la Chine», après qu’une augmentation des cas de Covid-19 a déclenché un verrouillage. Tous les vols au départ de la ville de Sanya sont annulés depuis samedi. Photo : Guo Cheng/Zuma Press

• Apple Inc. AAPL,
-1,74%
les employés ont lancé une pétition pour protester contre la politique de retour au bureau de l’entreprise, affirmant que cette décision risquait d’étouffer la diversité et le bien-être du personnel, a rapporté le Guardian. La pétition fait suite à une note de service à tous les employés du directeur général d’Apple, Tim Cook, qui a déclaré la semaine dernière que les travailleurs devraient se présenter au bureau pendant au moins trois jours par semaine à partir de septembre, y compris les mardis, jeudis et un troisième jour pour être déterminé par les équipes individuelles.

Voici ce que disent les chiffres

Le décompte mondial des cas confirmés de COVID-19 a dépassé 596,2 millions mardi, tandis que le nombre de morts a dépassé 6,45 millions, selon les données agrégées par l’Université Johns Hopkins.

Les États-Unis sont en tête du monde avec 93,6 millions de cas et 1 041 169 décès.

Le tracker des Centers for Disease Control and Prevention montre que 223,7 millions de personnes vivant aux États-Unis sont complètement vaccinées, soit 67,4% de la population totale. Mais seulement 108,2 millions ont eu un premier rappel, soit 48,4 % de la population vaccinée.

Seulement 21,4 millions de personnes de 50 ans et plus éligibles à un deuxième rappel en ont eu un, soit 33,2 % de celles qui ont eu un premier rappel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*