L’allemand Uniper va redémarrer une centrale électrique au charbon pour la production d’électricité

[ad_1]

Le géant allemand de l’énergie Uniper SE va redémarrer une centrale électrique au charbon pour produire de l’électricité pour le marché alors que Berlin se précipite pour sécuriser l’approvisionnement en énergie pour l’hiver.

Uniper UN01,
+1,34%
a déclaré lundi soir que la centrale électrique au charbon Heyden 4 à Petershagen, près de Minden, commencerait à produire de l’électricité du 29 août à avril 2023, bien qu’une prolongation soit possible en fonction de la législation allemande.

L’Europe a augmenté ses achats de charbon pour s’assurer qu’elle peut continuer à alimenter les foyers et les usines après que la Russie a précédemment coupé l’approvisionnement en gaz du continent.

L’Allemagne, qui avait promis d’éliminer le charbon comme source d’énergie d’ici 2030, fait partie des pays qui importent désormais davantage. Le ministre de l’Economie, Robert Habeck, a qualifié la dépendance accrue au charbon d’amère mais nécessaire.

Uniper avait mis fin à l’exploitation commerciale de la centrale fin 2020 dans le cadre de ses plans de décarbonisation. Depuis la mi-2021, Heyden 4 a servi de centrale électrique de réserve, mais n’a pas produit d’électricité pour le marché.

La société devait fermer définitivement la centrale électrique en juillet, mais en a décidé autrement après que les autorités allemandes ont déclaré que l’installation était « systémiquement pertinente » et nécessaire pour la sécurité de l’approvisionnement dans la région.

La semaine dernière, l’exportateur d’énergie public russe Gazprom PJSC a annoncé qu’il fermerait le gazoduc Nord Stream vers l’Allemagne pour trois jours de maintenance plus tard ce mois-ci, augmentant la pression sur l’Europe en manque d’énergie.

Uniper, le plus grand importateur allemand de gaz russe, a été contraint d’acheter du gaz sur le marché où les prix sont proches des records après que Moscou a réduit ses livraisons à l’Allemagne à partir de juin. Le mois dernier, le gouvernement allemand a convenu d’un plan de sauvetage de plusieurs milliards d’euros pour Uniper et a décidé de prendre une participation de 30 % dans l’entreprise.

Écrivez à Mauro Orru à mauro.orru@wsj.com ; @MauroOrru94

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*