Le typhon Talas frappe le Japon, provoquant des glissements de terrain et d’autres pluies à venir

Un typhon a frappé samedi le centre du Japon avec des pluies torrentielles et des vents violents, tuant deux personnes et laissant des dizaines de milliers de foyers sans électricité, a rapporté l’agence de presse Kyodo.

La ville de Shizuoka, au sud-ouest de Tokyo, a été particulièrement touchée, avec un record de 417 mm (16,42 pouces) de précipitations depuis le début de la pluie jeudi, a annoncé l’Agence météorologique japonaise (JMA).

Les vents au centre du typhon Talas soufflaient à environ 65 km/h (40 mph), avec des rafales maximales d’environ 90 km/h (56 mph), a-t-il indiqué.

Un homme dans la quarantaine a été tué dans un glissement de terrain et un homme de 29 ans a été retrouvé mort après que sa voiture a plongé dans un réservoir, a rapporté Kyodo.

L’électricité a également été coupée dans environ 120 000 foyers, a déclaré le fournisseur Chubu Electric Power Grid Co, ajoutant qu’un glissement de terrain avait renversé deux pylônes électriques.

« Nous nous attendons à ce qu’il faille un certain temps pour rétablir le courant en raison de glissements de terrain, entre autres facteurs », a déclaré la société sur son compte Twitter.

Central JR a redémarré certains de ses services de trains à grande vitesse, qui avaient été suspendus depuis vendredi soir à cause de la pluie.

Un glissement de terrain a endommagé samedi une zone résidentielle de la préfecture japonaise de Shizuoka. Photo : Mizuki Ikari/AP

Le JMA a déclassé le typhon en cyclone extratropical samedi matin, mais il a prévu de nouvelles pluies torrentielles à Shizuoka et a appelé à la prudence en cas de glissements de terrain et d’inondations.

La ville de Yokohama, à environ 30 km au sud de Tokyo, a également émis un avis d’évacuation vers midi samedi à environ 3 000 habitants.

La puissante tempête est la dernière à avoir frappé le Japon ces dernières semaines.

Le typhon Nanmadol, l’une des plus grosses tempêtes à avoir frappé le Japon depuis des années, a tué au moins deux personnes et apporté des vents féroces et des précipitations record dans l’ouest du pays lundi.

Les scientifiques affirment que le changement climatique augmente la gravité des tempêtes et rend les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les vagues de chaleur, les sécheresses et les crues soudaines de plus en plus fréquents et intenses.

Reuter et L’Agence France-Presse a contribué à ce rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*