Teru Noji se rend au Japon pour une rétrospective d’art ‘Bloody’ avec DAYZ Archives

Après 18 ans passés dans le sud de la France, l’artiste contemporain et graphiste Teru Noji se rendra au Japon avec une nouvelle exposition d’art intitulée « LET IT BLEED ». En tant qu’artiste japonais, cette nouvelle rétrospective marquera le retour tant attendu de Noji dans sa ville natale et sa toute première exposition personnelle dans le pays – présentée aux Archives DAYZ.

L’exposition reflète le temps passé par Noji à l’étranger en France, couplé avec l’agitation, l’angoisse, les frustrations et les leçons apprises en créant de l’art là-bas, et n’étant rentré chez lui à aucune période au cours de ces années. En partie inspiré du titre de l’album de 1969 des Rolling Stones Laisse le saignerl’exposition de Noji présente son art emblématique du tatouage pop et examine l’inspiration du tatouage d’objets du quotidien par opposition au tatouage de personnes.

Parlant de la nouvelle exposition, Noji a déclaré : « Quelle que soit la toile, j’y grave mes pensées. D’une certaine manière, j’ai trouvé plus de sens à tatouer des objets du quotidien autour de moi que des personnes. Si vous encrez la peau d’une personne, le prix de la beauté est la douleur et le saignement.

«Mais quand vous tatouez une poupée en plastique ou en céramique, ou quelque chose de métal, est-ce que ça fait mal et ça saigne? Oui. Je le vois; Je le vois et je m’en nourris car il me fait me perdre dans une transe sanguinaire. Et depuis, je saigne toujours », a ajouté Noji.

La nouvelle « rétrospective » se déroulera au magasin DAYZ au Japon, du 30 septembre au 16 octobre. De plus amples informations sur l’admission et les détails de l’exposition sont disponibles sur le site Web de l’organisation.

Dans d’autres nouvelles, Netflix a fixé une date de sortie pour Le sorceleur préquelle dérivée Origine du sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*