Trump n’est pas tenu de fournir une déclaration sous serment selon laquelle le FBI a « planté » des preuves

Un juge fédéral a statué jeudi que Donald Trump n’aurait pas à fournir une déclaration sous serment selon laquelle le FBI aurait « planté » certains des documents hautement sensibles saisis dans sa station balnéaire de Mar-a-Lago, comme il l’a suggéré, jusqu’à ce que ses avocats aient examiné les matériaux saisis.

L’ordonnance de la juge du tribunal de district américain Aileen Cannon, qui supervise l’affaire principale spéciale et est une personne nommée par Trump, a également repoussé plusieurs délais intermédiaires clés qui prolongent par conséquent la date finale d’achèvement de l’examen de fin novembre à mi-décembre.

La décision de Cannon signifie que Trump n’a pas à confirmer sous serment ses insinuations selon lesquelles le FBI a fabriqué des preuves – l’une des nombreuses affirmations qu’il a faites ces dernières semaines, sans preuves, qui pourraient être utilisées contre lui s’il était accusé de rétention illégale de documents gouvernementaux.

Plus de détails bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*