La robe Fabrican peinte à la bombe de Coperni entrera dans les livres d’histoire de la mode

La Fashion Week de Paris est bien lancée pour le printemps-été 2023, et jusqu’à présent, il y a eu plusieurs défilés monumentaux, notamment Coperni. Malgré un démarrage très tardif, le directeur créatif/co-fondateur Sébastien Meyer et le PDG/co-fondateur Arnaud Vaillant ont livré un moment vraiment magique dans la mode qui est destiné aux livres d’histoire. Présentant une Bella Hadid nue, le mannequin a marché sur une plate-forme illuminée avant d’être pulvérisé avec ce qui semblait être de la peinture par deux techniciens.

Cependant, il s’est avéré que le produit était Fabrican, un tissu à vaporiser instantané composé de polymères et de fibres naturelles ou synthétiques qui, au contact de l’air, sèche pour créer un tissu non tissé. De nombreux spectateurs et une grande partie de la scène de la mode ont déjà décidé que ce moment était l’une des meilleures parties de tout défilé, pas seulement à la Paris Fashion Week SS23, mais jusqu’à présent cette saison, car il rappelle les paillettes du défilé printemps 1999 d’Alexander McQueen – le une lorsque Shalom Harlow a été recouverte de peinture en aérosol noire par deux canons robotiques alors qu’elle se retournait.

La finition à l’aérographe de la robe de Hadid a donné un design blanc ultra-moulant qui était alors complètement portable. Une fois qu’elle a été peinte, Hadid a déplacé les bretelles désormais physiques sur ses bras et a marché, la fente et l’ourlet de la robe bougeant avec elle.

Jetez un œil aux vidéos et aux images ci-dessus qui sont depuis devenues virales et restez à l’écoute de Oxtero pour plus de contenu PFW SS23.

Ailleurs, consultez le tour d’horizon des principales actualités de la mode de cette semaine.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*