Les «ordinateurs portables anciens / étranges» ont cherché à aider à tester les pilotes de rétroéclairage du noyau Linux

[ad_1]

Avez-vous un ordinateur portable « assez vieux » ou « étrange d’une autre manière » ? A-t-il été livré sans Windows depuis l’usine, ou avez-vous flashé son firmware avec coreboot ? Vous pourriez aider le noyau Linux à faire avancer son code de rétroéclairage sans abandonner un équipement original comme le vôtre.

Hans de Goede, développeur Linux de longue date et ingénieur principal chez Red Hat, écrit sur son Livejournal sur la nécessité de tester « un groupe spécial d’ordinateurs portables » pour empêcher que leurs commandes de rétroéclairage ne disparaissent dans le noyau Linux 6.1.

D’anciens tests d’ordinateurs portables sont nécessaires car de Goede initie des changements majeurs dans les contrôles de rétroéclairage de l’espace utilisateur, quelque chose sur lequel il travaille depuis 2014. Comme détaillé sur le blog Linux Phoronix, il existe plusieurs problèmes avec la façon dont Linux tente de répondre à la grande variété schémas de rétroéclairage dans les écrans, que de Goede a exposés lors de la récente conférence Linux Plumbers. Il peut y avoir plusieurs dispositifs de rétroéclairage fonctionnant sur un seul écran, laissant des contrôles de haut niveau pour « deviner lequel fonctionnera ». Le contrôle de la luminosité nécessite des autorisations root pour le moment. Et « 0 » transmis comme valeur de rétroéclairage reste une énigme, comme l’a souligné l’ingénieur en 2014 : est-ce entièrement éteint, ou aussi bas que l’écran peut être allumé ?

Les modifications proposées par de Goede pour le noyau 6.1 permettraient de définir des quantités de luminosité maximales, de communiquer clairement lorsque les contrôles de luminosité ne sont pas pris en charge et de répondre aux événements hotplug, comme brancher un moniteur prenant en charge un schéma de contrôle de luminosité différent.

Si votre (vieux, bizarre) ordinateur portable exécute déjà Linux, ou si vous pouvez le démarrer dans une session USB en direct, vous pouvez vérifier si votre ordinateur portable peut être affecté par l’exécution ls /sys/class/backlight. S’il n’y a qu’une seule entrée et qu’elle s’appelle intel_backlight, nouveau_bl, amdgpu_bl0ou radeon_bl0, il est possible que votre ordinateur portable soit affecté par le grand changement de rétroéclairage à venir. Pour tester davantage, suivez les instructions du post de de Goede.

Comme on l’a vu dans une récente mise à jour d’urgence du noyau Linux, fournir le bon code pour alimenter correctement un écran d’ordinateur portable est une affaire délicate. Il existe de nombreux écrans d’ordinateurs portables, et les auteurs et responsables du noyau ne peuvent pas tous les tester. Si vous en avez un ancien que vous pouvez démarrer sous Linux, vous pourrez peut-être vous aider.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*