Carrefour vise un cash-flow libre plus élevé en mettant l’accent à moyen terme sur les marchés clés, les économies de coûts

Carrefour SA a présenté mardi un plan visant à intensifier les investissements et à maintenir les rachats d’actions annuels grâce à des bénéfices plus élevés, aidés par des économies de coûts accrues au cours des prochaines années.

L’épicier français CA,
+0,88 %
vise un flux de trésorerie disponible net annuel de plus de 1,7 milliard d’euros (1,70 milliard de dollars) d’ici 2026, stimulé par une augmentation des investissements annuels à plus de 2 milliards d’euros, contre environ 1,7 milliard d’euros actuellement. Cette année, la société vise un FCF supérieur à 1 milliard d’euros.

L’accent sera mis sur le développement du canal de commerce électronique – avec un objectif de plus de 10 milliards d’euros de valeur brute des marchandises d’ici 2026 – ainsi que sur les principaux marchés en Europe et en Amérique latine, a déclaré Carrefour. L’entreprise se concentrera également sur l’augmentation des ventes de ses produits de marque maison, qui devraient atteindre 40 % des revenus alimentaires d’ici 2026, contre 33 % cette année.

Les économies de coûts devraient passer par une concentration sur l’efficacité, y compris dans les opérations et dans les achats, a déclaré Carrefour.

L’augmentation prévue de la trésorerie sera utilisée en partie pour une politique de rachat annuel, a précisé Carrefour, ainsi qu’un dividende versé chaque année, en hausse d’au moins 5% par an. La société pourrait également envisager des acquisitions de taille moyenne sur les marchés où elle opère.

Écrivez à Joshua Kirby à joshua.kirby@wsj.com ; @joshualeokirby

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*