Le président de la FIFA, Gianni Infantino, dénonce « l’hypocrisie » des critiques du Qatar lors d’une conférence de presse extraordinaire, la veille du coup d’envoi de la Coupe du monde

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a riposté aux critiques sur le bilan du Qatar en matière de droits de l’homme lors d’une conférence de presse extraordinaire à Doha, la veille du coup d’envoi de la Coupe du monde au Moyen-Orient.

Infantino a commencé par une expression singulière de son soutien à la communauté LGBTQ et aux travailleurs migrants.

« Aujourd’hui, je me sens qatari, aujourd’hui je me sens arabe, aujourd’hui je me sens africain, aujourd’hui je me sens gay, aujourd’hui je me sens handicapé, aujourd’hui je me sens travailleur migrant », a-t-il déclaré.

« Je ne suis pas qatarien, africain, gay, handicapé et je ne suis pas vraiment un travailleur migrant mais je sais ce que signifie être victime de discrimination et d’intimidation, en tant qu’étranger dans un pays étranger, en tant qu’enfant à l’école, j’ai été victime d’intimidation parce que J’avais les cheveux roux et des taches de rousseur. J’ai été harcelé pour ça.

« Il y a 1 milliard de personnes handicapées dans le monde… et personne ne s’en soucie. »

Lors d’une conférence de 90 minutes, Infantino s’est déchaîné contre ce qu’il a appelé « l’hypocrisie » de ceux qui critiquent le pays musulman.

« Cette leçon de morale – unilatérale – n’est que de l’hypocrisie », a déclaré le Suisse.

« Je ne veux pas vous donner de leçons de vie, mais ce qui se passe ici est profondément, profondément injuste.

« Pour ce que nous, Européens, faisons depuis 3000 ans, nous devrions nous excuser pendant les 3000 prochaines années avant de commencer à donner des leçons de morale aux gens.

Si l’Europe se soucie vraiment du destin de ces personnes, elle peut créer des canaux légaux – comme l’a fait le Qatar – où un certain nombre de ces travailleurs peuvent venir travailler en Europe. Donnez-leur un avenir, un peu d’espoir.

« J’ai du mal à comprendre les critiques. Nous devons investir dans l’aide à ces personnes, dans l’éducation et leur donner un avenir meilleur et plus d’espoir. Nous devrions tous nous éduquer, beaucoup de choses ne sont pas parfaites mais la réforme et le changement prennent du temps.

« Cette leçon de morale unilatérale n’est que de l’hypocrisie. Je me demande pourquoi personne ne reconnaît les progrès réalisés ici depuis 2016.

« Ce n’est pas facile d’accepter les critiques d’une décision qui a été prise il y a 12 ans. Le Qatar est prêt, ce sera la meilleure Coupe du monde de tous les temps.

« Je n’ai pas à défendre le Qatar, ils peuvent se défendre. Je défends le football. Le Qatar a fait des progrès et je ressens beaucoup d’autres choses aussi.

« Bien sûr, je ne suis pas qatarien, arabe, africain, gay, handicapé ou travailleur migrant. Mais je me sens comme eux parce que je sais ce que signifie être victime de discrimination et d’intimidation en tant qu’étranger dans un pays étranger.

Le tournoi commence sous l’ombre de la condamnation internationale du bilan du Qatar en matière de droits de l’homme, y compris la critique de son traitement des personnes LGBTQ et du sort des travailleurs migrants – dont beaucoup ont construit les stades pour le football dans les semaines à venir. En février 2021, le Guardian a déclaré que 6 500 travailleurs migrants d’Inde, du Pakistan, du Népal, du Bangladesh et du Sri Lanka étaient morts au Qatar depuis qu’il avait remporté sa candidature à la Coupe du monde – un chiffre contesté par l’État, qui a déclaré que tous les décès enregistrés n’étaient pas de personnes travaillant sur des projets liés à la Coupe du monde.

Les responsables du Qatar ont précédemment déclaré que les critiques internationales équivalaient à du « racisme » et à des « deux poids deux mesures » alors qu’il y a tant d’injustices dans le monde.

La Coupe du monde commence dimanche avec le pays hôte, le Qatar, qui affrontera l’Équateur lors du match d’ouverture.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*