Margot Robbie dit que « Moi, Tonya » lui a fait réaliser qu’elle était une « bonne actrice » (l’invitant à envoyer un e-mail à Quentin Tarantino)

[ad_1]

Margot Robbie est entrée dans l’histoire à Londres mardi, devenant la plus jeune star à recevoir un hommage spécial « BAFTA: A Life in Pictures ».

Habituellement un événement réservé aux acteurs et cinéastes avec des décennies de travail à leur actif, BAFTA a accueilli la double nominée aux Oscars, âgée de 32 ans, à son siège londonien en pleine reconnaissance de ses réalisations depuis sa sortie en 2013 avec About Time et The Wolf of Wolf Street, notant qu’elle était apparue dans près de 30 films tout en menant une carrière extrêmement réussie en tant que productrice.

Parmi les titres mis à l’honneur dans une conversation qui a couvert l’étendue de la carrière de Robbie jusqu’à présent, à commencer par son adolescence dans le feuilleton culte australien Voisins et concluant avec son dernier long métrage, Damien Chazelle Babylone (pour lequel elle est fortement pressentie d’obtenir sa troisième nomination aux Oscars), était son hit de 2017 Moi, Tonya, dans lequel elle a joué la patineuse artistique en disgrâce Tonya Harding.

La première grande production de la bannière LuckyChap Productions de Robbie, qu’elle a créée en 2014, Moi, Tonya a également offert une autre étape clé, a-t-elle admis.

« Moi, Tonya C’était la première fois que je regardais un film et que je me disais « OK, je suis un bon acteur » », a-t-elle déclaré au public. Avec cette prise de conscience, elle a dit qu’elle se sentait alors « assez bonne » pour être « prête à tendre la main à mes idoles », qui comprenait Quentin Tarantino, un mouvement qui l’a finalement amenée à jouer Sharon Tate dans Il était une fois à Hollywood. Bien qu’elle ne sache pas qu’il préparait le film à l’époque, elle a déclaré que travailler avec Tarantino était depuis longtemps une « chose de la liste des choses à faire pour moi ». En fin de compte, Robbie est devenu le choix solitaire du réalisateur pour jouer Tate.

Après la sortie de Il était une fois à Hollywood, le film a été critiqué pour le manque de temps d’écran et de répliques de Robbie, ce qu’elle a dit « ne la dérangeait pas ». Bien qu’elle ait admis que plusieurs scènes qu’elle avait filmées avaient été coupées, elle « l’a regardée et a pensé que nous avions réussi à faire passer ce que nous voulions faire passer ».

Robbie a également admis avoir imité une scène du film dans laquelle Tate regarde son propre film au cinéma, se rendant au même théâtre où il a été tourné par elle-même où le long métrage de Tarantino était projeté.

« Je suis juste allée là-bas et je l’ai regardé un mardi après-midi au hasard et je me suis assise à peu près au même siège », a-t-elle déclaré. « J’ai eu à peu près la même expérience [as Tate in Once Upon a Time in Hollywood]même jusqu’au fait que la personne à qui j’ai acheté le billet m’a dit « mais tu es dans le film » et moi j’ai dit « je sais ».

Tout comme dans le film, le vendeur de billets a même demandé une photo avec Robbie : « Je me suis dit : ‘On fait pratiquement la scène du film’ ! »


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*