Coupe Davis, journée 4 : la Croatie légère favorite pour atteindre la finale

La Croatie et l’Australie se retrouvent aujourd’hui à Málaga en première demi-finale de la Coupe Davis 2022 (en direct à partir de 16h sur ServusTV On). Les Croates amènent avec eux les meilleurs joueurs individuels.

Marin Cilic et Vedran Martic peuvent-ils aussi faire la fête aujourd’hui ?

Petit retour en arrière en juillet 2022 : Nikola Mektic et Mate Pavic ont rencontré Matthew Ebden et Max Purcell sur Church Road à Londres pour décider entre eux du titre de Wimbledon. La particularité de ce match : Pavic s’est fracturé le bras droit lors d’une chute en demi-finale face à Cabal/Farah et n’a pu jouer que d’une seule main en finale. C’est d’autant plus remarquable que les deux Croates ont pu encore goûter à la victoire, ne s’inclinant que dans le tie-break du cinquième set.

Aujourd’hui à Malaga, il pourrait y avoir une revanche lors de la première demi-finale de la Coupe Davis 2022. A savoir, quand c’est 1-1 après l’individuel entre la Croatie et l’Australie. Ce n’était pas le cas lors des deux quarts de finale : l’équipe de Lleyton Hewitt menait 2-0 contre les Pays-Bas, tout comme les Croates contre l’Espagne, pays hôte.

Cilic en tête contre de Minaur

Dans l’ensemble, cependant, les Européens seront les légers favoris. Car Borna Coric est toujours visible en premier individuel, que ce soit contre Jordan Thompson ou Thanasi Kokkinakis. Dans tous les cas, la tâche de Marin Cilic sera plus ardue : si le vétéran de 34 ans mène 2-1 face à de Minaur, tous les matches précédents sont allés jusqu’au bout. Comme il y a un an en Coupe Davis à Madrid, où Cilic s’est imposé en trois sets.

Les chances que l’ensemble croate atteigne la finale de la Coupe Davis, comme en 2021, ne sont pas mauvaises. Et quiconque devrait attendre à Malaga dimanche : ni les Italiens ni les Allemands ne seront aussi puissants que les Russes l’an dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*