Rafael Nadal et la question de l’héritage

Raphael Nadal a participé à sa tournée d’exposition sud-américaine Casper Ruud fait escale en Equateur. Et a parlé de son héritage là-bas.

Rafael Nadal a parlé de son héritage

Sans vouloir complètement remettre en cause la pertinence sportive de la tournée d’exhibition conjointe de Rafael Nadal et Casper Ruud, mais : Le fait que l’Espagnol ait subi lundi sa première défaite contre le Norvégien sera presque certainement accepté. Sur le circuit ATP, le Majorquin est bien sûr toujours invaincu, oui, même sans perdre un set face au Scandinave, avec qui Nadal s’entend si bien.

La visite de l’exposition est le moyen pour Nadal et Ruud d’entrer dans le meilleur rythme possible pour la saison à venir. En janvier, le premier grand temps fort est l’Open d’Australie. Et c’est encore une fois pour Nadal de consolider davantage son statut de joueur avec le plus de titres remportés au niveau du Grand Chelem. Car avec le certificat d’entrée de Novak Djokovic à Down Under, il y aura là-bas une concurrence directe puissante.

Nadal voit un bon classement mondial comme difficile

Si l’on en croit les déclarations de Nadal en Équateur, la chasse aux records sportifs est de toute façon secondaire pour le joueur de 36 ans. « L’héritage le plus important est que toutes les personnes avec qui j’ai vécu au cours de ces 20 années de ma carrière ont un bon souvenir humain de moi », a expliqué Nadal en Équateur. « Après tout, la relation personnelle, l’éducation, le respect et l’affection avec lesquels vous pouvez traiter les gens l’emportent sur la relation professionnelle car c’est ce qui résiste à l’épreuve du temps. »

De plus, avec Nadal, certains objectifs sont devenus tout simplement irréalistes compte tenu de la planification actuelle de la compétition de l’Espagnol : comme la lutte pour une première place au classement mondial. « C’est difficile de maintenir un niveau aussi élevé. Je joue très peu de tournois en ce moment, donc c’est difficile de maintenir un classement très élevé car il faut avoir beaucoup de succès dans les tournois auxquels on participe », a déclaré l’Espagnol, qui a réussi terminer l’année en tant que numéro deux mondial malgré de longues pauses.

Ne ratez aucune actualité !

Activez les notifications :

Raphaël Nadal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*