Jeremy Lin et les cinéastes présélectionnés aux Oscars « 38 at the Garden » sur « Linsanity », Asian Hate et HBO Short (exclusif)

[ad_1]

Le mercredi soir, Jeremy Linla star du basket-ball dont la course de 2012 avec les New York Knicks a déclenché une période de « Linsanity », est venue au Museum in Tolerance de Los Angeles pour une projection du court métrage documentaire HBO présélectionné aux Oscars 38 au Jardin – un film qui met en contraste la fierté que l’ère Linsanity a apportée aux Américains d’origine asiatique avec la récente montée de la haine dirigée contre eux – portant des vêtements et des chaussures neufs. C’est parce que, a-t-il révélé, il n’avait pas prévu d’être là, mais lorsqu’il a décidé quelques jours plus tôt de quitter la ligue en Chine dans laquelle il jouait, il a estimé qu’il était important de montrer son soutien à un film qui, en son point de vue, le concerne moins qu’une crise qu’il veut aider à mettre en lumière.

Présenté par le producteur exécutif Lisa Lin et répondre aux questions de votre serviteur aux côtés du réalisateur du court métrage Franck Chi et producteurs Gratuit et Samir Hernandez, Lin a révélé qu’il avait depuis longtemps des sentiments compliqués à propos de l’ère Linsanity, ce qui avait fait de lui une célébrité du jour au lendemain et provoqué un comportement dérangeant à son égard de la part de sa famille, de ses amis et des étrangers. Mais, a-t-il dit devant une foule nombreuse qui comprenait le producteur Laurent Benderacteur-humoriste Ronny Chieng (qui apparaît dans le film) et animateur Floyd Normanle film lui avait fait regarder cette époque différemment, l’aidant à mieux apprécier la fierté et l’espoir qu’il apportait à ses compatriotes américains d’origine asiatique, en particulier les jeunes.

Vous pouvez regarder l’intégralité de la conversation en haut de cet article.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*