Fortnite sur iOS limite la jouabilité car les utilisateurs ne pourront plus dépenser de V-Bucks

Cela fait plus de deux ans que Fortnite a été retiré de l’App Store et du Google Play Store, mais ceux qui n’ont jamais supprimé l’application ont toujours pu jouer au jeu avec d’autres personnes exécutant la même version qu’eux.

Maintenant, la célèbre bataille royale avait averti qu’à la fin de ce mois, les joueurs de Fortnite sur iOS, Mac ou Android utilisant la dernière version disponible avant la suppression de l’application des magasins d’applications ne pouvaient plus dépenser de V-Bucks et devaient également être terminés. 18 à jouer.

V-Bucks est la monnaie du jeu pour acheter des passes de saison, des skins et tout autre article que les utilisateurs pourraient vouloir acheter. Bien que cela limite encore plus la jouabilité, les utilisateurs peuvent toujours profiter du jeu avec ces limitations. De plus, les utilisateurs doivent désormais accepter les nouvelles conditions générales.

Compte Twitter du statut Fortnite expliqué les changements:

À partir du 30 janvier, les joueurs Fortnite utilisant la version d’application 13.40 d’août 2020 précédemment disponible sur iOS, Mac et Google Play ne peuvent plus dépenser de V-Bucks et doivent avoir plus de 18 ans pour jouer.

Nous voulons que toutes les versions de nos jeux utilisent la suite actuelle d’Epic Online Services, y compris les contrôles parentaux, les achats par défaut et les fonctionnalités de vérification parentale. Nous ne sommes pas en mesure de mettre à jour l’application sur ces plates-formes compte tenu des restrictions d’Apple et de Google sur Fortnite.

Fortnite reviendra-t-il un jour sur iPhone ?

D’ici la fin de 2022, le PDG d’Epic, Tim Sweeney taquiné que le jeu de bataille royale revenait dans l’écosystème Apple en 2023. Alors qu’Apple et Epic sont toujours devant les tribunaux pour les pratiques de l’App Store aux États-Unis, une loi importante en Europe est maintenant en vigueur, et cela pourrait être la raison pour laquelle Sweeney taquine cette rentrée.

Tel que rapporté par Oxtero l’année dernière, la nouvelle loi européenne sur les marchés numériques obligera Apple à ouvrir son écosystème aux applications tierces et aux magasins d’applications. D’autres changements incluent l’ouverture d’un plus grand nombre de ses API à des applications tierces, la suppression de l’obligation pour les navigateurs Web tiers d’utiliser WebKit et la possibilité pour les utilisateurs d’installer des systèmes de paiement tiers.

Bien que l’on ne sache pas comment Apple procédera à ces changements, la firme de Cupertino prépare iOS 17 pour se conformer à ces règles, mais uniquement en Europe, car d’autres pays, dont les États-Unis, devraient adopter des lois similaires forçant la main d’Apple.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*