Sophie Kumpen laisse le troisième titre de Max Verstappen entre les mains de Dieu alors que la superstition autrefois moquée se ravive avant la saison 2023

[ad_1]

Max Verstappen a passé la majeure partie de son enfance avec son père, qui l’a aidé à devenir le légendaire pilote de F1 qu’il est aujourd’hui. Cependant, la mère de la double championne du monde, Sophie Kumpen, a également joué un rôle crucial car elle-même était un nom de premier plan dans le circuit automobile.

Dans une interview précédente, Kumpen a expliqué comment elle prie pour Verstappen avant le début de chaque saison et aussi avant chaque course. Elle se rend dans une église voisine de sa ville natale, où elle allume une bougie et prie ensuite pour que le Néerlandais réussisse dans les courses à venir.

Plus tôt cette semaine, Kumpen a publié une histoire sur son compte Instagram où elle s’est enregistrée en train d’aller dans cette église et de choisir une bougie qu’elle allait brûler pour lui. Elle a décidé de laisser à Dieu les chances d’un troisième championnat du monde consécutif pour Verstappen, mais s’il continue sa grande forme et que Red Bull a une voiture gagnante, il sera de toute façon imparable.

Lisez aussi: Lewis Hamilton revient sur sa précédente affirmation selon laquelle la Formule 1 peut avoir un impact positif sur les régimes répressifs en organisant des courses

Max Verstappen et Red Bull semblaient les plus forts lors des tests de pré-saison

La saison 2023 de F1 commence ce vendredi, et si l’on tient compte des performances lors des tests officiels de pré-saison de la semaine dernière, Red Bull est le favori pour la course d’ouverture. Bien qu’ils n’aient pas dominé toutes les séances des trois jours, leur voiture semblait la plus équilibrée dans l’ensemble.

Verstappen et Perez ont effectué de nombreux tours sur le circuit international de Bahreïn avec un rythme toujours rapide, ce qui est un bon signe pour leurs groupes motopropulseurs et leurs départements de durabilité. Red Bull, cependant, gardera les doigts croisés alors qu’il cherche à éviter une répétition du GP de Bahreïn 2022.

Lisez aussi: Fernando Alonso réfute le commentaire du «succès instantané d’Aston Martin» de Ted Kravitz pour le Grand Prix de Bahreïn

Qu’est-il arrivé à Red Bull à Bahreïn l’année dernière ?

Lors du test de pré-saison 2022, Red Bull n’était pas clairement le favori car Ferrari était en grande partie sur ses gardes. Lors de la course d’ouverture à Bahreïn, Verstappen était au coude à coude avec Charles Leclerc et les deux ont offert aux fans une action de course fantastique.

Vers la fin, cependant, la catastrophe a frappé pour la tenue basée à Milton-Keynes. Tout d’abord, Verstappen a dû abandonner la course en raison d’une panne de moteur et quelques tours plus tard, c’est Sergio Perez qui a dû s’arrêter.

Cela a donné à Ferrari et Leclerc leur première victoire depuis 2019, et Carlos Sainz a enchaîné avec une deuxième place. Ces problèmes de fiabilité n’ont pas affecté l’équipe autrichienne plus longtemps, mais ce fut néanmoins un début nerveux pour eux. Red Bull et Verstappen voudront certainement éviter une répétition de l’année dernière cette fois-ci à Sakhir.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*