La bataille pour le rachat de Manchester United s’intensifie à mesure que les offres augmentent

[ad_1]

La bataille pour reprendre Manchester United s’est intensifiée après que le propriétaire d’Ineos, Sir Jim Ratcliffe, et le banquier qatari Sheikh Jassim bin Hamad al-Thani aient tous deux soumis des offres améliorées peu avant la date limite de mercredi soir à 21 heures.

Alors que les deux parties gardaient la taille de leurs offres près de leur poitrine – et ne commentaient pas publiquement en raison d’un accord de non-divulgation strict que toutes les parties ont dû signer – il est largement attendu qu’elles dépasseront l’offre la plus élevée au premier tour, qui était estimé à environ 4,5 milliards de livres sterling.

Cependant, malgré les spéculations frénétiques de ces derniers jours, certaines sources bien placées ont averti que les offres pourraient encore être inférieures au prix demandé souhaité par les Glazers, compris entre 5 et 6 milliards de livres sterling.

Certains sont également sceptiques quant aux récents rapports liant United à pas moins de huit prétendants potentiels – certains spéculant en privé que les Glazers et le groupe Raine, la société bancaire chargée de négocier la vente, espèrent que les histoires encourageront des offres encore plus importantes. .

Dans l’état actuel des choses, il n’y a que deux offres déclarées publiquement, Sheikh Jassim ayant fait une offre pour 100% du club et Ineos ciblant la participation combinée de Glazer d’environ 69%. Une troisième option pour les Glazers serait de conserver le club mais de vendre une participation minoritaire à un fonds spéculatif américain.

Toutes les parties attendront désormais que le groupe Raine et les Glazers évaluent chaque offre au cours des prochains jours. Une option serait de nommer un enchérisseur préféré, si une partie a atteint le prix demandé. Si toutes les parties ont échoué, il pourrait y avoir plusieurs autres appels d’offres dans un processus qui a commencé en novembre lorsque la famille Glazer a confirmé qu’elle envisageait de vendre United.

Le mois dernier, le consortium qatari de Sheikh Jassim a officiellement confirmé son intérêt en s’engageant à « rendre au club ses anciennes gloires sur et en dehors du terrain ».

Sheikh Jassim, président de la banque qatarie QIB et fils d’un ancien Premier ministre du Qatar, a également promis « d’investir dans les équipes de football, le centre d’entraînement, le stade et les infrastructures plus larges, l’expérience des fans et les communautés que le club soutient ». .

ignorer la promotion de la newsletter

Ratcliffe, un milliardaire de 70 ans, né à Failsworth dans le Grand Manchester, a souligné à plusieurs reprises ses liens profonds avec le club qu’il soutenait dans son enfance.

Ratcliffe, dont le portefeuille sportif comprend le club français de Ligue 1 Nice, l’équipe cycliste Ineos et un partenariat de cinq ans avec l’équipe de Formule 1 Mercedes, a également promis d’être « un dépositaire britannique du club » et de « remettre le Manchester en état ». Manchester United ».

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*