Le pape François transporté à l’hôpital pour une infection respiratoire

[ad_1]

Le pape François souffre d’une infection respiratoire et devra passer « quelques jours » à l’hôpital pour y être soigné, a annoncé mercredi le Vatican dans un communiqué.

Le communiqué indique que le pontife de 86 ans s’est plaint de difficultés respiratoires ces derniers jours. Il a ajouté que les tests ont montré qu’il n’avait pas de Covid-19. « Le pape François est touché par les nombreux messages reçus et exprime sa gratitude pour la proximité et la prière », a déclaré le Vatican.

La déclaration est intervenue quelques heures après que Francis a été emmené de manière inattendue à l’hôpital pour des tests. Le Vatican a initialement déclaré que le contrôle avait été prévu, mais les médias italiens ont remis cela en question, affirmant qu’une interview télévisée avec le pape prévue pour mercredi après-midi avait été annulée au dernier moment.

Plus tôt dans la journée, le pape avait assisté à son audience générale hebdomadaire au Vatican et était apparu en bonne santé.

Le pape François souffre de diverticulite, une maladie qui peut infecter ou enflammer le côlon, et a subi une opération à l’hôpital Gemelli en 2021 pour retirer une partie de son côlon. Il a déclaré en janvier que la condition était revenue et que cela le faisait prendre du poids, mais qu’il n’était pas trop inquiet. Il n’a pas précisé.

Il a également un problème avec son genou et alterne entre l’utilisation d’une canne et d’un fauteuil roulant lors de ses apparitions publiques.

Francis a déclaré à Reuters dans une interview l’année dernière qu’il préférait ne pas subir d’opération au genou car il ne voulait pas que les effets secondaires négatifs à long terme de l’anesthésie qu’il a subis après l’opération de 2021 se répètent.

En juillet dernier, de retour d’un voyage au Canada, François a reconnu que son âge avancé et sa difficulté à marcher auraient pu inaugurer une nouvelle phase plus lente de sa papauté. Mais depuis, il s’est rendu au Kazakhstan et à Bahreïn, et il s’est rendu le mois dernier en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud.

Il a également déclaré cette année qu’il n’avait pas l’intention de démissionner de si tôt et que s’il le faisait finalement, ce serait pour des raisons de santé graves, comme s’il était gravement incapable.

Le pape devait présider un service du dimanche des Rameaux le 2 avril, au début de ce qui est toujours une semaine mouvementée de cérémonies de Pâques.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*