Max Verstappen décroche la pole pour le GP d’Australie mais Mercedes rugit à nouveau

[ad_1]

Max Verstappen a remporté la pole pour Red Bull au Grand Prix d’Australie, maîtrisant les tests, les conditions fraîches à Melbourne et abaissant le record du tour d’Albert Park à quatre reprises pour confirmer son favoritisme pour la course de dimanche.

Il a battu la Mercedes de George Russell et Lewis Hamilton en deuxième et troisième, un excellent résultat pour l’équipe qui a du mal cette saison. Fernando Alonso était quatrième pour Aston Martin.

« Je suis tellement content de cela », a déclaré Hamilton. « C’est un moment totalement inattendu et vraiment fier de l’équipe. George s’est très bien débrouillé et pour nous, être sur les deux premières lignes est un rêve pour nous. Nous travaillons tous aussi dur que possible et espérons que demain nous pourrons leur donner du fil à retordre.

L’Australien Oscar Piastri, né à Melbourne et participant à son premier grand prix à domicile, était 16e pour McLaren à Albert Park. « Nous avons un peu ajusté l’aileron avant pour le dernier run et ce n’était peut-être pas le meilleur », a déclaré la recrue de 21 ans. « Un peu d’inexpérience de ma part potentiellement… ce n’était pas la meilleure préparation. Tout le week-end, il a été difficile de démarrer le premier tour avec les pneus parce qu’il faisait si froid… ce que nous avons fait était bien, mais pas tout à fait assez bien.

Sergio Pérez de Red Bull, qui espère monter un défi pour le titre contre Verstappen cette saison, a subi un énorme revers. Il s’est enfermé dans le virage trois et est parti en Q1, échouant la voiture et mettant fin à sa séance, terminant à la 20e place. Le Mexicain avait eu du mal lors des essais finaux et a indiqué à son équipe qu’il y avait un problème avec sa voiture qui le bloquait.

Avec les températures fraîches et les pneus tendres ayant besoin d’être améliorés pour accélérer, les pilotes sont restés à l’écart pendant la Q3 pour effectuer des tours rapides, puis se relâcher. Dans les premières étapes, Hamilton a réalisé un temps très solide, à seulement neuf millièmes du premier pari de Verstappen de 1 min 17,262 secondes.

Changer pour un train de pneus neufs, les derniers tours ont été tendus avec de la pluie attendue. Avec son coéquipier hors course, Verstappen a cependant profité d’un avantage et une fois de plus est allé plus vite dans les derniers runs alors que le chronomètre s’arrêtait.

Son dernier tour a suffi pour décrocher la pole en 1min 16.732secs mais derrière lui les deux pilotes Mercedes ont réalisé leur meilleure séance de la saison. Russell n’était qu’à deux dixièmes et Hamilton à trois dixièmes, les deux pilotes bénéficiant d’un niveau de performance étonnamment compétitif.

« Beaucoup de travail acharné à l’usine, ici à Melbourne et quelle session pour nous – la voiture était vivante », s’est enthousiasmé Russell. « Le tour était juste à la limite et je dois être honnête, j’étais un peu déçu de ne pas avoir obtenu la pole position. »

Ayant subi un problème mécanique lors des qualifications lors du dernier tour à Jeddah, la performance exemplaire de Verstappen est exactement le retour en forme que le joueur de 25 ans attendait de son équipe. La voiture était une fois de plus à son meilleur et le champion du monde 2021-22 l’a exploitée sans pitié.

Verstappen, qui a remporté une victoire sereine du pôle au drapeau à Bahreïn, semble dans toutes les positions pour répéter l’exploit dimanche. Il compte désormais 22 pôles mais c’est une première en Australie, un circuit où il n’a pas encore remporté de victoire. « Je pense que la dernière manche a été très bonne », a déclaré Verstappen. « Tout le week-end a été très difficile pour mettre les pneus dans la bonne fenêtre pour attaquer tout de suite, mais tout s’est bien passé en Q3. Très content du tour et ravi d’être en pole position.

Max Verstappen (au centre) de Red Bull pose avec les pilotes britanniques de Mercedes George Russell (à gauche) et Lewis Hamilton, qui se sont qualifiés deuxième et troisième. Photographie : William West/AFP/Getty Images

Pour Red Bull, à l’occasion de leur 350e GP, il s’agit de leur première pole en Australie depuis la dernière fois que Sebastian Vettel a pris la première place pour eux en 2013. Ils espèrent que cela annoncera la fin de la sécheresse en Australie, où l’équipe n’ont pas remporté la course depuis plus d’une décennie, Vettel ayant pris le drapeau pour la dernière fois pour l’équipe en 2011.

Carlos Sainz et Charles Leclerc étaient cinquième et septième pour Ferrari et Lance Stroll sixième pour Aston Martin. Pierre Gasly a terminé neuvième pour Alpine et Nico Hülkenberg en 10e pour Haas. Alex Albon est revenu un autre superbe après-midi pour prendre la huitième place pour Williams.

Esteban Ocon était 11e pour Alpine, avec Yuki Tsunoda et Nyck de Vries en 12e et 15e pour AlphaTauri, Lando Norris en 13e pour McLaren et Kevin Magnussen 14e pour Haas. Guanyu Zhou et Valtteri Bottas étaient 17e et 19e pour Alfa Romeo, et Logan Sargeant 18e pour Williams.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*