Fernando Alonso ne pouvait que proposer de s’asseoir et de profiter pendant que Lewis Hamilton et Nico Rosberg se prenaient la gorge

[ad_1]

L’amitié de Lewis Hamilton et Nico Rosberg s’est rapidement détériorée lorsque les deux se sont affrontés pour le titre 2014. Les pilotes Mercedes étaient en tête du classement et dans une lutte pour le titre à double sens, qui a vu les vieux copains devenir des ennemis.

On a demandé à l’ancien coéquipier de Hamilton devenu rival, Fernando Alonso, s’il accepterait de réparer les choses entre les pilotes. Alonso, cependant, a rejeté l’opportunité de devenir un ambassadeur de la paix entre le duo Mercedes.

L’Espagnol a souligné que les rivalités inter-équipes sont assez courantes lorsque vous poursuivez le même objectif. Il a également parlé de ses retombées avec Hamilton pendant son séjour chez McLaren

Alonso rejette l’offre de devenir « ambassadeur de la paix » entre Hamilton et Rosberg

Avant le GP d’Italie 2014, un journaliste russe a demandé une faveur inhabituelle à Fernando Alonso. Il a demandé si l’Espagnol deviendrait un « ambassadeur de la paix » entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg.

Le double champion du monde avait de l’expérience dans les relations avec Hamilton, depuis leur passage chez McLaren en 2007. Il s’est réjoui de l’offre mais l’a déclinée par respect pour les deux pilotes. Cependant, selon Alonso, de tels problèmes ne sont pas rares.

Il a réfléchi à sa bataille avec le champion 7x lors de son année recrue chez McLaren. Alonso a rappelé, « Oui, en 2007, le truc n’a pas fonctionné comme nous le voulions. Cela n’a jamais été un problème avec Lewis, nous avions une relation très professionnelle et nous sommes tous les deux des gens très compétitifs.

L’Espagnol a estimé qu’il valait mieux ne pas interférer avec les affaires de Mercedes et laisser les deux s’affronter sur la piste. Il ajouta, « Je suis sûr que ces deux-là iront de l’avant. Tous deux sont dans une position privilégiée pour se battre pour le titre. Et en tant qu’étrangers, nous essaierons de profiter de la bataille.

Lewis Hamilton désigne Alonso comme son rival le plus coriace

Lewis Hamilton est en F1 depuis 17 ans. Au fil des ans, le pilote a eu des rivalités féroces contre certains des plus grands pilotes du sport. De Sebastian Vettel et Nico Rosberg à Fernando Alonso et Max Verstappen.

Cependant, le 7x champion du monde affirme qu’Alonso était le plus dur du lot. Il a affirmé, « Au rythme pur, je dirais que c’est Fernando et ses capacités. »

Les deux pilotes se sont affrontés pour le championnat du monde 2007. Alonso a joué à des jeux avec ses coéquipiers plus jeunes et a même versé des pots-de-vin aux mécaniciens de McLaren pour montrer qui dirigeait le spectacle.

Chargement du tweet intégré https://twitter.com/fiagirly/status/1463913490746384390?ref_src=twsrc%5Etfw

Néanmoins, ils ont terminé P2 du championnat avec des points d’égalité derrière le champion Kimi Raikkonen. Alonso a quitté McLaren après la saison, à la suite de leur scandale Spygate, et a rejoint l’ancienne équipe Renault.

Le Britannique prétend affronter le champion en titre de l’époque lors de sa première saison était un énorme défi. Hamilton a ajouté, « Je me souviens de la tâche d’être aux côtés de Fernando [Alonso] quand j’avais 22 ans. C’est beaucoup de pression d’affronter un grand comme lui.

Hamilton considère également Alonso comme un pilote extrêmement qualifié. Le Britannique affirme qu’il a apprécié toutes les batailles que les deux ont partagées au fil des ans en F1. Actuellement, Alonso et Hamilton sont les deux pilotes les plus âgés de la grille de F1. Pourtant, ils continuent de diriger le spectacle, menant par l’expérience.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*